Kosovo

Trafic organes Europe Kosovo Le premier ministre kosovar lié à un trafic d’organes le premier ministre kosovar lie a un trafic d organes 8706

 Infosud.org - Les faits avaient été dénoncés en 2008 par l’ex-procureur Carla Del Ponte dans un livre alors décrié. Suite à une enquête commandée par le Conseil de l’Europe, Dick Marty confirme l’existence d’une filière de trafic d’organes humains au Kosovo.

Ossétie Sud Kosovo boomerang "On ne peut pas ainsi créer des états sans cesse" on ne peut pas ainsi creer des etats sans cesse kosovo ossetie du sud russie

"On ne peut pas ainsi créer des états sans cesse" Un boomerang nommé "Kosovo". Suite et illustration vidéo de notre dernier article sur le sujet. Pascal Boniface, Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), explique pourquoi l'indépendance du Kosovo a créé un grave précédent qui risque d'avoir de lourdes conséquences. Et pas seulement au Kosovo...

Comparaison indépendance Ossétie Sud Kosovo Du Kosovo à l'Ossétie du Sud, le tête à queue diplomatique de la France et de l'Europe du kosovo a l ossetie du sud le tete a queue diplomatique de la france et de l europe russie

Du Kosovo à l Ossétie du Sud, le tête à queue diplomatique de la France et de l Europe Le Kosovo déclare son indépendance et tout le monde applaudit, sauf la Russie. L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie déclarent leur indépendance et tout le monde hurle, sauf la Russie. Essayez-donc de comprendre... les voies de la diplomatie sont décidément impénétrables. A moins qu'elles ne soient totalement arbitraires...

Indépendance Kosovo Espagne décision illégale refus reconnaître Kosovo état indépendant Indépendance du Kosovo : l'Espagne dénonce une "décision illégale" independance du kosovo l espagne denonce une decision illegale

 Liberation.fr - Indépendance du Kosovo : Une décision «illégale». Le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a réagi sèchement à la déclaration d’indépendance du Kosovo, le 17 février. Alors que les principales puissances européennes ont accueilli sans réserve la création d’un nouvel Etat dans les Balkans, Madrid refuse de le reconnaître.