ambassadeur Arabie saoudite ONU Faisal bin Hassan Trad nommé panel Conseil des droits homme CDH Humour noir... L'Arabie saoudite à la tête d'une commission « droits de l'Homme » à l'ONU l arabie saoudite a la tete des droits de l homme a l onu 15787

Un canular ? Une blague de mauvais goût ? Non, la terrible et triste réalité : l'ambassadeur de l'Arabie saoudite à l'ONU, Faisal bin Hassan Trad, a été nommé à la tête d'un panel du Conseil des droits de l'homme (CDH). Ce panel (notamment) chargé de faire la promotion et de renforcer la protection des droits de l'Homme dans le monde entier. Génial, non ?

Arabie saoudite CDH ONU Droits de l homme

Correctif 15h10 : plus précisément, ce « panel » est un « groupe consultatif » chargé de proposer au Conseil le nom des rapporteurs qui seront amenés à surveiller l'application de certains aspects (camps de travail, violences faites aux femmes...) des droits de l'Homme dans la région "Asie". Cela ne change pas grand chose au contenu de cet article : titre modifié pour être plus clair, une partie de phrase rayée et un lien ajouté vers le site du Monde dans la prochaine phrase.

Nommé en juin, il est entré en fonction ce lundi. Sa mission ? Nommer les cinq hauts fonctionnaires qui édictent les standards internationaux en matière de droits de l'Homme, qui surveillent l'application des droits de l'Homme un peu partout dans le monde et qui informent (et alertent) l'opinion public et les gouvernements sur les violations perpétrées dans les pays récalcitrants.

Que ceux qui ne respectent pas les droits de l'Homme (saoudiens) soient décapités...

L'Arabie saoudite a donc pris les rênes d'une commission de la CDH. L'Arabie saoudite... cette monarchie absolue dont le système judiciaire est basé sur la charia, où la liberté d'expression n'existe pas, le pays qui détient le triste record de décapitations publiques, qui ne reconnaît pas le droit des femmes, ni la liberté de culte. Entre autres, en Arabie saoudite, sont punissables de mort (souvent violente) : le blasphème, l'homosexualité, l'adultère (lapidation ou 1000 coups de fouet). Le vol est puni d'amputation des pieds et des mains, l'assassinat par décapitation ou crucifixion, la consommation d'alcool par 80 coups de fouets. Bref, l'Arabie saoudite... l'une des dictatures les plus intolérantes et les plus répressives de la planète.

Ali Mohammed al-Nimr, décapité pour avoir manifesté

L'Arabie saoudite a en outre signé la Déclaration des Droits de l'Homme en Islam qui assume ouvertement et encourage l'application de la Charia partout dans le monde. Faisal bin Hassan Trad va-t-il défendre les droits du blogueur saoudien Raïf Badawi ? Ceux de Ali Mohammed al-Nimr, qui devrait être crucifié ce jeudi après un procès secret sans avocat, pour avoir... manifesté ? « Décapité, son corps sera ensuite monté sur une croix et exposé publiquement jusqu'au pourrissement de ses chairs » selon Lefigaro.fr... Faisal bin Hassan Trad défendra-t-il les femmes battues, violées, enterrées vives, lapidées arbitrairement, les blogueuses égyptiennes, les artistes syriens...

Réaction immédiate de l'ONG UN Watch, qui juge « scandaleux que les Nations unies choisissent un pays qui a décapité plus de personnes que l'Etat islamique », ajoutant que « les pétrodollars et la politique l’ont emporté sur les droits de l’Homme ». Les seuls à se réjouir de cette nomination sont les extrémistes islamistes d'Al Qaïda et de DAESH.

Le début de la fin des droits de l'Homme dans ce monde... Bravo, l'ONU ! Et bravo à tous les pays qui laisseront glisser sans couiner… C’est-à-dire tous, ou presque.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :