1100 postes vacants non remplacement fonctionnaires partant retraite ministre grec Education La Grèce embauche des enseignants... bénévoles (entre autres joyeusetés néolibérales) la grece embauche des enseignants benevoles entre autres joyeusetes neoliberales 15091

1100 postes vacants en raison du non remplacement des fonctionnaires partant à la retraite. Et plus de flouze dans les caisses. Pas de problème, le ministre grec de l'Education a trouvé la solution...

Crise Grèce - enseignants bénévoles

Depuis quelques semaines, les grecs manifestent contre la pénurie d'enseignants dans les écoles primaires et secondaires. La faute à la crise, et au non renouvellement des fonctionnaires partant à la retraite. Le système éducatif grec part en vrille.

"Il y a encore 1100 postes vacants dans les écoles pour atteindre le strict minimum. Nous ne parlons même pas de suffisance, que nous ne pourrons jamais atteindre, mais bien de strict minimum. Il n'y a plus d'argent" a déclaré le ministre de l'Education Andreas Loverdos. En conséquence de quoi, le bonhomme envisage de demander à des chômeurs "volontaires" de venir "travailler gratuitement". "En retour, ils gagneront des points bonus qui les avantageront lorsque nous pourrons de nouveau embaucher" affirme-t-il encore, grand seigneur.

Grèce en tics et en toc

Une bonne idée sur laquelle notre MEDEF national ne cracherait pas. A généraliser d'urgence dans toute l'Europe et à tous les niveaux... y compris au gouvernement ?

En juin dernier, l’Institut du travail de la Confédération des syndicats du Travail (GSEE) avait publié les résultats d'une étude révélatrice. Quelques exemples :

– Les employés grecs touchent leur salaire avec des retards allant de 3 à 12 mois.
– Les ouvriers reçoivent un tiers de leur salaire en paiement direct, le reste en nature (nuits d'hôtels, nourriture, bons alimentaires...).
– Les 13ème et 14ème mois de salaire, pourtant obligatoires, ne sont plus intégralement payés. La GSEE estime même qu’un million de travailleurs n'ont rien reçu.

Avec un taux de chômage à 26% (50% pour les moins de 25 ans), on peut tout se permettre...

Un retour au Moyen-Age, ou... la simple application des bonnes pratiques néolibérales ?

[Sources : keeptalkinggreece.com, keeptalkinggreece.com, greece.greekreporter.com, ]

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :