consommation acides gras trans graisses saturées risque dépression La "malbouffe" rendrait dépressif  la malbouffe rendrait depressif 8988

La consommation d'acides gras trans et de graisses saturées, tels que contenus dans les frites par exemple, accroîtrait le risque de dépression, selon une étude espagnole publiée hier aux Etats-Unis.

Au début de l'étude aucun des 12 000 participants n'était dépressif. Six ans plus tard, 657 d'entre eux souffraient de dépression. Les chercheurs ont constaté que parmi tous les volontaires, ceux ayant consommé des acides gras trans et des graisses saturées "avaient un risque de dépression 48% plus élevé que ceux qui n'avaient pas absorbé d'aliments contenant ces graisses".


 [Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :