nouvelle agence médicament sans intérêts La nouvelle agence du médicament n’est pas sans intérêts la nouvelle agence du medicament n est pas sans interets 13527

Après le brillant épisode du Mediator, tout a changé dans le monde du médicament : le directeur de l’agence de contrôle a changé, son nom a changé (adieu l’Afssaps), le conseil scientifique a changé, tout a changé. Enfin presque.

La présidence du conseil scientifique de la nouvelle Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est allée à une chercheuse de 67 ans, Annick Alpérovitch. Alors que les liaisons incestueuses avec l’industrie pharmaceutique sont une des clés connues et reconnues dans ce désastre sanitaire, la dame, un temps membre du comité d’éthique, affiche une déclaration publique d’intérêt longue comme une ordonnance pour un mourant.


 [Lire l'article complet sur resistanceinventerre.wordpress.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :