Scandale notes ministres Mars Fillon Sarkozy Nicolas Sarkozy La petite histoire et le gros chèque du carnet de notes des ministres la petite histoire et le gros cheque du carnet de notes des ministres

Fillon : le carnet de notes des ministres a coûté cher. Pour « évaluer » les performances de ses ministres, François Fillon a demandé à un cabinet privé, Mars & Co, de lui concevoir un bulletin de notes. Un choix curieux et un contrat juteux que vous dévoile « Bakchich ». Et dont les résultats n’ont plu ni aux ministres, ni à Matignon !

Dans l’entourage de François Fillon, à Matignon, on n’est pas près d’oublier l’épisode calamiteux qu’a constitué, début janvier, l’annonce d’une notation des ministres, ou, plus précisément, d’une "évaluation de leur suivi des lettres de mission" fixées par l’Elysée et le chef du gouvernement. Mais les coulisses de cette histoire sont encore plus étonnantes.

Certes, Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, n’a guère été étonné de découvrir dans son projet de notation, qu’il était censé faire du chiffre, toujours du chiffre, sur le nombre d’expulsions d’immigrés illégaux, puisque c’est son refrain préféré.


 [Lire l'article complet sur bakchich.info]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :