La pollution aux particules fines menace la santé des Parisiens La pollution aux particules fines menace la santé des Parisiens la pollution aux particules fines menace la sante des parisiens 15118

Le pic de pollution de décembre 2013 est jugé comparable au ­tabagisme passif. La Ville de Paris prépare des « zones à basses émissions » excluant les véhicules diesel.

Il ne fera bientôt plus bon mettre l’air de Paris en conserve. L’épisode de pics de pollution, qui a sévi en décembre 2013 sur la capitale, a eu un effet « équivalent à une situation de tabagisme passif », estime Jean-Baptiste Renard.


 [Lire l'article complet sur lesechos.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :