La vérité sur le dégonflement de l'affaire EADS

L'AMF parlait de délits d'initiés massifs des dirigeants du groupe. Le gendarme de la Bourse s'apprête à en blanchir la plupart.

On aurait pu appeler cela un nettoyage de printemps s'il n'avait eu lieu un 28 juillet. Un pavé de 400 pages, remis par le rapporteur de la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Antoine Courteault, qui aura dégonflé un peu plus ce qui restait de l'affaire de délits d'initiés d'EADS.


 [Lire l'article complet sur challenges.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :