cerveau chauffeurs taxi Le cerveau des chauffeurs de taxi montre que l'apprentissage a un impact physique le cerveau des chauffeurs de taxi montre que l apprentissage a un impact physique 11965

Les chauffeurs de taxi, du moins ceux de Londres, ont un cerveau différent, montre une étude publiée dans la revue Current Biology.

Alors que les rues de Manhattan et de Paris, par exemples, sont organisées de façon facilement navigable, une carte des rues de Londres ressemble à un enchevêtrement de fils. Et malgré cela les chauffeurs savent estimer trajet le plus rapide entre deux points et se promener efficacement.


 [Lire l'article complet sur psychomedia.qc.ca]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :