Le Figaro Figaro désinformation manifeste Villiers-le-Bel Sarkozy Jean-Marc Leclerc Leclerc Figaro Le Figaro : désinformation manifeste sur Villiers-le-Bel le figaro desinformation manifeste sur villiers le bel

Oui je lis le Figaro (.fr), ça m'arrive même de trouver ça bien... Et là je dois dire que je suis comblé. Je suis tombé par hasard sur un article de Jean-Marc Leclerc. Daté du 21/12/2007, traitant de l'enquête sur Villiers-le-Bel, il est intitulé "L'appel à témoins brise l'omerta à Villiers-le-Bel". Je venais juste de lire (en diagonale) une dizaine d'articles parlant justement de ce sujet, tous dans le même sens : piétinement de l'enquête, appel à témoins inefficace, ... et surtout révélation de la présence sur les lieux d'un deuxième véhicule de police...

désinformation figaro

Et je tombe sur cette perle de Jean-Marc Leclerc...

Titre : « L'appel à témoins brise l'omerta à Villiers-le-Bel ». Déjà, c'est positif, l'appel à témoins a donné des résultats. Ouf ! On a failli attendre. Après les déclarations tonitruantes de Sarkozy, ça n'aurait pas fait bon genre de faire chou blanc. Allez, c'est bon, ils ont un scoop, au Figaro, je lis...

« Pas moins d'une centaine de coups de fil, dont une dizaine utiles à l'enquête ! La justice n'aura pas à regretter le "wanted" lancé par la PJ au lendemain des échauffourées de Villiers-le-Bel ». Regretter ? Pourquoi aurait-elle eu à le regretter ? 10 coups de fil utiles à l'enquête... Génial ! Allez Jean-Marc, continue ! Dis-nous qui sont les coupables !

« Ces affrontements avaient été provoqués par la mort accidentelle de deux jeunes à moto venus percuter une voiture de police, le 25 novembre dernier ». Bizarre ça... donc la mort est accidentelle ? Il me semblait qu'une enquête était en cours. Une source, une info nouvelle ? Non, Jean-Marc a visiblement conclu lui-même comme un grand à l'innocence des policiers. L'enquête ne l'intéresse visiblement pas, il a déjà son verdict.

« Fort des appels reçus, un magistrat confiait hier que "l'omerta n'est pas une fatalité à Villiers-le-Bel". Sur la dizaine d'appels exploitables, "il s'en trouvera bien un ou deux qui auront été plus précis que d'autres", estime même un avocat ». L'étau se resserre, sur 100 appels, nous passons à un ou deux qui "auront" (admirons l'emploi du futur conditionnalisé) été plus précis. Ca chauffe !

désinformation figaro

« L'initiative n'a pas été du goût de tous. Beaucoup, dans les milieux judiciaires, doutaient de son efficacité. Un sénateur communiste du Val-d'Oise dénonçait, pour sa part, une "prime à la délation" ». Mais ça, c'était dans le passé, ... maintenant tout le monde s'en félicite ?

« Le ministère de l'Intérieur sera-t-il vraiment amené à taper dans sa cassette pour honorer sa promesse ? Il y a fort à parier, en tout cas, que la police ne versera pas un centime tant que les auteurs de coups de feu contre les forces de l'ordre ne seront pas sous les verrous ». Ouf ! J'ai cru que ça allait encore augmenter le déficit budgétaire. Toujours très "aware", au Figaro...

« La pression politique sur cette affaire est forte. Le président de la République lui-même a demandé que les auteurs des coups de feu contre la police soient traduits devant une cour d'assises ». De l'indépendance des procureurs...

Paragraphe : « Faire taire les rumeur ». Ah bon...

« Il faut aussi rassurer une population locale traumatisée par tous ces événements. Hier, le procureur de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry, s'est employé à faire taire une énième "rumeur" sur la mort des deux adolescents ». Enième rumeur ? Lesquelles ? Celle qui veut, contrairement à ce qu'affirme l'IGS, que les dégâts causés au véhicule de police l'aient bien au cours du choc avec la mini-moto, par exemple ? Pourtant, il ne s'agit guère d'une rumeur, mais bien d'une information... Bon là, j'interprète aussi... honte à moi ! Mais j'aimerais bien savoir quelles sont ces rumeurs... Jean-Marc. Bon, j'attendrai le prochain article en espérant...

« Un collectif des familles de Villiers-le-Bel avait affirmé qu'un second véhicule de police se trouvait sur les lieux de la collision. Sous-entendant que cette voiture aurait pu être à l'origine du drame. Mais le magistrat est formel : "Aucun élément objectif nouveau n'est intervenu dans le dossier de nature à établir la présence d'un second véhicule de police au moment de la collision" ». Ouah ! La "rumeur" qui pose problème, pour Jean-Marc, n'est pas qu'il y ait eu un deuxième véhicule sur les lieux au moment de l'accident, mais le "sous-entendu" qu'il a lui-même déduit... Impressionnant. Quand la majorité des journalistes se pose la question de savoir pourquoi la police a occulté cette information pendant tout ce temps, lui s'attelle à nier le sous-entendu ! La famille affirmait (...) mais (...). Donc la famille a tort !?

« Il ajoute : "En revanche, il est apparu dès le début de l'enquête, de façon certaine, qu'un deuxième véhicule de police est arrivé sur les lieux quelques minutes après la collision". En clair : la police n'a rien à se reprocher ». Ah, donc l'information du deuxième véhicule est confirmée, mais sans intérêt. Sursaut journalistique, franchement, je m'attendais à ce que cette information passe à la trappe ! Fin de l'article, sur cette conclusion d'une objectivité sans faille "En clair : la police n'a rien à se reprocher"...

C'est magnifique !

désinformation figaro

Et d'une, aujourd'hui, les rares articles concernant les effets de l'appel à témoins sont sans équivoque : les seules informations qui arrivent aux policiers, sont du genre "un noir caché derrière une capuche". J'ai bien cru que Jean-Marc avait de nouvelles informations sur le sujet mais non... c'est simplement un journaliste qui possède un sens de la déduction unique !

Et de deux, aujourd'hui, c'est bien l'information (et non le sous-entendu de Jean-Marc) selon laquelle un deuxième véhicule de police était sur les lieux de l'accident qui intéresse la presse en général, et qui amène les deux questions : "Que faisait-elle là ?" et "Pourquoi cacher cette information au public ?". Alors que la version officielle jusqu'à présent était de dire que la seule voiture de police présente l'avait été "par hasard", on apprend grâce à l'enquête des familles (!) qu'en fait, un vol avait été signalé dans le coin et que deux voitures avaient été appelées...

Et de trois, tant que l'enquête n'est pas terminée, l'accident ne peut être qualifié sans aucune concession d'accidentel. Principe journalistique de base, non ? "En clair", Jean-Marc, seule la justice a le droit de dire "La police n'a rien à se reprocher", ou encore des journalistes qui ont des informations et qui le disent... Pas votre cas.

Enfin moi je dis ça...

Le Figaro vit sur une autre planète... mais laquelle ? Lire aussi, dans le même genre : Un trou noir attaque une galaxie voisine

(hasard total : le sondage offert par le Figaro, au moment de ma lecture : "croyez-vous à la vie extra-terrestre ?"... je n'y croyais pas avant de connaître le Figaro...)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Affligeant

De théorie du complot en manipulation journalistique, tous les critères de la mauvaise foi sont réunis dans votre commentaire napakatbra.

Je ne m'abaisserai même pas à contredire point par point vos propos, l'avenir proche nous montrera bien que les policiers sont innocents et les voyous coupables. Ceci dit, rassurez vous vos gentilles théories seront toujours valables après les condamnations lorsque vous crierez à la bavure de la justice!