J’ai laissé faire. Non pas par nostalgie de la lecture d’Adam Smith  mais simplement pour emmerder la voisine aux cheveux courts et à la mâchoire carrée. Le jardinier et Brigitte la haie le jardinier et brigitte la haie 15031

J’ai laissé faire. Non pas par nostalgie de la lecture d’Adam Smith, mais simplement pour emmerder la voisine aux cheveux courts et à la mâchoire carrée.

Ce n’est pas tant que je crois à la morphopsychologie - pas plus qu’aux magazines féminins - mais plutôt à la force des rides : j’y vois à la fois une forme de sédimentation du manque d’humour et l’érosion classique des masques au dégoût permanent. La voisine aime les pesticides, les insecticides, les choses comme ça.


 [Lire l'article complet sur grosse.fatigue.free.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :