Le Monde errueu article Géorgie Sarkozy Quand "Le Monde" s'oppose à l'acceptation d'une mission de l'UE par la Russie le monde s oppose a l acceptation d une mission de l ue par la russie

Un "titreur" mal réveillé, un webmestre dilettant, un click trop rapide, ou un article préparé à l'avance... Toujours est-il que "Le Monde" ne semble pas vraiment convaincu après l'aller-retour diplomatique de quelques éminences européennes, dont Nicolas Sarkozy. Ou quand l'URL trahit le contenu de l'article...

Lundi 8 septembre 2008, avant-veille de la fin du monde. A 14h05, le site en ligne du quotidien Le Monde publie un article sur la virée diplomatique russe des représentants de l'Union Européenne, en rapport avec la Géorgie. Le flux RSS du site crache un premier titre : "La Russie s'oppose au déploiement d'une mission de l'UE en Géorgie". Quelques secondes plus tard, un second titre apparait, à la même adresse Internet (URL) : "Géorgie - Moscou accepte une mission de l'UE aux compétences limitées". Ouf, on a eu peur... la guerre mondiale est retardée.

revue de presse géorgie russie sarkozy

Mais l'adresse Internet de l'article n'est pas modifiée, et contredit toujours le sens de l'article : http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/09/08/la-russie-s-oppose-au-deploiement-d-une-mission-de-l-ue-en-georgie_1092878_3214.html. Il semblerait bien que Le Monde ne soit pas tout à fait convaincu...

Quotidien Le Monde

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Dans le même ordre d'idée

j'avais fait une capture d'écran de google news en tombant sur un titre du Figaro. Plus tard, le titre a été modifié mais google news se base sur l'url donc continuait d'afficher un joli titre :
http://img397.imageshack.us/img397/8335/baise1un5.png

Le "naturellement" de Sarko...

Je m'étonne de n'avoir pas vu relevé ici une partie de l'interview de notre petit président temporaire de notre trop grande europe incapable d'unité: Quand, parlant du retrait russe sous 1 mois (ce qui rappelle déjà la précédente promesse, qui n'engageait que celui qui y a cru!), Sarkozy a précisé illico peu ou prou "sauf, naturellement, d'Ossetie du Sud et d'Abkhazie".

Bref, les russes ont annexé ce qu'ils voulaient suite a l'action des Georgiens et cela parait tout "naturel" a Sarko! C'est ce qui s'appelle ne pas avoir grand chose dans le pantalon... ou du culot, selon de quel point de vue on se place (russe ou georgien).

Mais après avoir baissé culotte façe au couroux chinois au lieu de leur dire de se mêler de leurs affaires, le pli semble bien pris...

J'attendais...