néolibéralisme réduction du temps de travail Le néolibéralisme et la fin de la réduction du temps de travail le neoliberalisme et la fin de la reduction du temps de travail 12269

Tandis qu’au cours des crises précédentes la réduction du temps de travail était discutée comme une mesure propre à combattre la croissance du chômage, une caractéristique frappante de la crise économique réside dans le fait que la réduction des horaires de travail ne se trouve dans aucun «agenda politique».

Pas même en France et en Allemagne, deux pays qui furent champions de la réduction du temps de travail introduisant – partiellement et avec des mesures de flexibilisation – la semaine de 35 heures au cours des années 1980 et 1990 pour faire face à un taux de chômage élevé.


 [Lire l'article complet sur alencontre.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :