journées patrimoine EDF portes centrale Flamanville Le nucléaire, patrimoine national... ? le nucleaire patrimoine national 5561

A l’occasion des journées du patrimoine, EDF ouvre les portes de la centrale de Flamanville et du chantier de l’EPR actuellement en construction dans la Manche.

Cette inclusion de l’industrie nucléaire dans le cadre de ces journées est inadmissible : le seul patrimoine que l’EPR laissera à nos enfants, ce sont des centrales à démanteler et des tonnes de déchets radioactifs pendant des dizaines de milliers d’années.


 [Lire l'article complet sur energie-climat.greenpeace.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

patrimoine à géométrie variable ...

"Les enfants de Tchernobyl placés sous surveillance cardiovasculaire.Dans deux salles de sport de l'école n° 9 de la ville de Novozybkov, à une dizaine d'heures d'autobus au sud-ouest de Moscou, les engins de musculation ont été remplacés par des instruments médicaux. Electrocardiogrammes, échographies et mesures de contamination radioactive y sont pratiqués à la chaîne, sur des enfants qui savent que ces examens ne sont pas de simple routine. Ils vivent au coeur d'une des zones russes parmi les plus contaminées par les retombées radioactives engendrées par l'explosion du réacteur n° 4 de la centrale de Tchernobyl, en 1986." ...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/09/19/les-enfants-de-tchernobyl-places-sous-surveillance-cardiovasculaire_1242506_3244.html

"En 1986, la France apprenait que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière. Alors que, ces 25 & 26 avril, le Chernobyl day “célèbre“, dans le monde entier, l’anniversaire de la plus grande catastrophe liée à l’activité humaine (si l’on excepte les guerres) de tous les temps, on découvre que si le nuage n’a bien évidemment pas été arrêté à la frontière française, les enfants irradiés de Tchernobyl le sont, eux, et par l’administration française." ...

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2009/04/24/tchernobyl-les-enfants-bloques-a-la-frontiere-francaise/

"Chaque année, 400 à 500 jeunes originaires de la région de Tchernobyl venaient reposer leurs organes irradiés en Suisse. Mais, suite au refus de deux d'entre eux de rentrer au pays, le président biélorusse a mis fin à ces séjours de santé." ...

http://www.lematin.ch/actu/suisse/vacances-suisse-petits-malades-tchernobyl-115891