Le privé perd la bataille de l'eau

Le Conseil constitutionnel déboute les entreprises de l'eau. Le Conseil général pourra continuer à subventionner les syndicats intercommunaux qui passent en régie.

Une fois n'est pas coutume, Henri Emmanuelli, président du Conseil général des Landes, peut se féliciter d'une initiative prise par Nicolas Sarkozy. C'est grâce à une question prioritaire de constitutionnalité que l'élu socialiste a gagné l'un de ses plus beaux combats politiques, et sans doute le plus symbolique.


 [Lire l'article complet sur sudouest.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

votez pour cet article : WIKIO    partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : LIVE partagez cet article : MYSPACE partagez cet article : NETVIBES partagez cet article : TWITTER partagez cet article : VIADEO partagez cet article : SCOOPEO partagez cet article : Strumble Upon 

Catégories :