patrons américains rémunérations malnutrition 2008 Le rêve américain... en plein cauchemar le reve americain en plein cauchemar 7819

Beau comme l'antique. Aux Etats-Unis, plus les patrons licencient, plus leurs rémunérations augmentent. De l'autre côté, on apprend que près de 50 millions d'Américains ont souffert de malnutrition en 2008, notamment à cause du chômage. Révélateur d'un rêve américain à la diète.

Malnutrition aux Etats-Unis

En pleine crise économique, les Américains sont plutôt pessimistes. Enfin, pas tous. Les patrons, eux, gardent le moral. Avec une prime à ceux qui licencient le plus ! Et ouais... elle n'est pas belle, la vie ? Selon une étude publiée mercredi, les dirigeants des 50 sociétés américaines ayant le plus licencié en 2009 ont touché dans les 12 millions de dollars, soit 42% de plus que les autres (en l'occurrence, les dirigeants du Standard & Poor's 500). Cerise sur le gâteau, l'étude révèle aussi que 72% des firmes ont lancé des plans de licenciements alors que leur bénéfice était en hausse. Le capitalisme enfin moralisé !

What else ?

Ce même mercredi, une étude d'un tout autre genre était publiée dans le Journal of the American Dietetic Association.15% des ménages américains, soit 49 millions d'individus, ont été confrontés à des problèmes de malnutrition au cours de l'année 2008. Donc avant que la crise n'éclate vraiment... Des problèmes "souvent causés par des événements qui mettent à mal le budget du ménage comme la perte d'un emploi, d'allocations ou une naissance" affirme l'étude. Parmi ces affamés, des parents, et notamment des mères, ont souvent dû se priver de nourriture pour s'assurer que leurs enfants en bas âges puissent manger...

La citation du jour : "Le rêve américain, ce n'[est] pas une utopie mais au contraire la politique la plus réaliste qui soit et la meilleure politique pour améliorer le sort de chacun". Nicolas Sarkozy, le 7 novembre 2007, devant le Congrès des États-Unis. No comment.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Nico l'américain...

... Nico fait le cow-boy sur une monture à sa taille et à son image: Un âne! Quoique ce ne soit pas très gentil pour les ânes: En général, point de méchanceté gratuite chez eux.

Rappelons nous également combien il encensait les prêts hypothécaires au lendemain de son élection... juste avant que la crise, pourtant déjà amorcée de l'autre côté de l'atlantique (depuis 2007 en fait) et dont le diagnostic était clairement établi (trop de vie à crédit... en particulier hypothécaire), ne lui pête à sa gueule enfarinée au Fouquets, point de départ de sa présidence qui tintera à son cul comme les casseroles de Woerth faisant rinçer l'UMP et financer sa campagne chez la Bettencourt, contre promesse logique donc probable de voter des lois fiscales sur mesure une fois au pouvoir?!!

Observons aussi Obama qui, bien que l'ambiance post éléction se soit aussi refroidie pour lui, qui crée un embryon de sécurité sociale alors qu'ici, "Nico l'américain" la saborde.

Stupides

Comment ne pas qualifier de stupide quelqu'un qui n'a de jugeote que ce qu'il apprend à la télévision? Nul doute que pour prôner à tel point le modèle US, le sujet en question n'a d'autre formation que de nombreuses heures passées à bouffer des hamburgers devant les série TV des années 80/90.
De même que ses idiots de collègues, à l'instar du fiasco de la grippe H1N1 avec les milliards engloutis suite à l'alerte des groupes pharmaceutiques évoquant le spectre d'un scénario tel celui du film "28 jours plus tard". les gens ont du se dire que c'était vrai parcequ'ils l'ont vu à la télé...
N'importe qui peut mieux faire que ces débiles qui s'autoproclament nos élites.

puissant

ils sont peut etre "debile", mais ils empochent bien...plutot gangnent bien leurs vie en attendant que nous on survie..