antioxydants inefficaces vieillissement cellules Les antioxydants, fontaine de jouvence ? Ou pas... les antioxydants fontaine de jouvence ou pas 8816

Depuis quelques années, les antioxydants nous sont vendus comme un remède miracle, à la faveur d'une théorie largement admise dans les milieux biologico-médicaux. Sauf qu'un chercheur a eu l'idée de la tester, cette théorie. Et vlan...

Antioxydants Pacman

Un beau jour, ou peut-être une nuit, Siegfried Hekimi et Wen Yang de l'Université McGill de Montréal ont eu l'étrange idée de tester la fameuse théorie (datant des années 50) selon laquelle les antioxydants aideraient à combattre les radicaux libres, poisons présumés accusés de favoriser (voire déclencher) le vieillissement cellulaire. Pour cela, les chercheurs ont martyrisé des kyrielles de Caenorhabditis elegans, ces vilains petits vers très appréciés des milieux scientifiques ; ses caractéristiques permettent depuis longtemps aux chercheurs d'étudier à moindre frais les mécanismes d'évolution cellulaire.

Les antioxydants prennent un coup de vieux ?

Dans un premier temps, les biologistes ont créé des vers mutants produisant plus de radicaux libres que la normale. La logique aurait voulu que ceux-ci tournent de l'oeil de façon prématurée. Las, les nématodes bouffis de radicaux libres ont vécu plus longtemps. Pire, l'administration d'antioxydants a réduit leur longévité de 40%... au lieu de l'augmenter ! Dans un second temps, les chercheurs ont nourri les vers au Paraquat, un violent herbicide (interdit dans l'UE) qui augmente la production de radicaux libres. Résultat : là encore, la durée de vie des asticots joyeusement désherbés s'est avérée supérieure de 60% à celle des nématodes nourris de façon traditionnelle.

Cette étude confirme les précédentes : en 2008, des chercheurs danois ont analysé les résultats de 68 études, impliquant 233 000 êtres humains, cette fois. Leur synthèse a alors montré que les compléments alimentaires antioxydants n’augmentaient en aucun cas l'espérance de vie. Certains, notamment le bêta-carotène, les vitamines A et E, semblaient même la réduire (mortalité en hausse de 4% à 16%).

Conclusion : si les radicaux libres augmentent effectivement avec l'âge, il se pourrait bien qu'ils constituent un mécanisme biologique destiné à combattre les dégâts accumulés par les cellules tout au long de leur vie. Mais cela reste à prouver. Et il vous faudra patienter encore un peu avant de vous jeter sur votre bidon de pesticides... Conseil d'ami.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

comme la dhea

comme la dhea

source

Aurait-il été possible de mentionner une ou deux sources, pour approfondir le sujet...Merci

Bonsoir Il y a des liens

Bonsoir

Il y a des liens dans le texte, c'est l'avantage d'Internet par rapport au papier. Je vous les remets ci-dessous :

- http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.1000556

- http://www.cbc.ca/technology/story/2010/12/08/worms-lifespan-aging-free-radicals.html

- http://jama.ama-assn.org/content/297/8/842.abstract

@micalement

pas vraiment étonnant ...

je considères depuis longtemps que la science n'est plus crédible, globalement, parce qu'elle n'a plus pour objectif de chercher à comprendre, et depuis longtemps, pour devenir une religion prétendant concrétiser dans ce monde les fantasmes que la religion prétend offrir dans un autre.
On peut quand même se poser la question de l'absence de recherche de corrélation parce qu'il semble qu'au départ c'est sur un postulat simpliste les radicaux libres sont plus nombreux ou prolifèrent a partir d'un certain âge, donc ils sont responsables du vieillissement ... le problème est depuis des décennies c'est toutes les assertions scientifiques qui reposent sur des postulats de ce type qui n'ont rien de scientifiques.
l'on brosse la peur de la mort de l'être humain dans le sens du poil en lui promettant l'élixir de jouvence ou l'immortalité ... il semble qu'il n'y ait plus grand monde qui garde son esprit critique, et que la plupart veulent croire à ce qui n'est qu'une nouvelle religion avec ses temples, ses prêtres et ses gourous.
C'est dans 10 à 20 ans qu'on va commencer à les conséquences désastreuses de toutes les recettes et pilules miracles qu'un nombre croissant de gens et de plus en plus jeune prennent ...
De toute façon ceux qui veulent croire que la science les empêchera de vieillir voire de mourir, rien ne pourra les détourner de la poursuite de leur fantasme ... jusqu'à ce que la réalité les rattrape !
bibiane