nouvelles études confirmer compléments alimentaires dangereux Les compléments alimentaires : au mieux inutiles, au pire dangereux les complements alimentaires au mieux inutiles au pire dangereux 11332

Deux nouvelles études viennent le confirmer : les compléments alimentaires sont bénéfiques... pour les finances de leurs pourvoyeurs. Quant à la santé des chalands ? C'est une autre histoire...

Compléments alimentaires dangereux

Les femmes...

Les vitamines et autres compléments alimentaires (multi-vitamines, vitamine B6, acide folique B9, fer, magnésium, zinc, et cuivre...au total 15 composants ont été étudié) devraient être considérés comme des médicaments. Ils ne sauraient être recommandés à des personnes en bonne santé bénéficiant d'une alimentation saine. C'est en substance la conclusion d'une étude internationale publiée dans Archives of Internal Medecine, menée sur 38 700 femmes âgées de 61 ans en moyenne, sur une période de 20 ans.

A trois reprises, les chercheurs ont questionné les femmes. En 1986, elles étaient 62,7% à prendre au moins un complément. La proportion a ensuite augmenté, passant à 75% en 97 puis 85% en 2004. Les chercheurs ont ensuite pris en compte les données des registres des décès. Résultat : après ajustements divers et (a)variés, les femmes addicts aux compléments alimentaires multi-vitaminés présentaient, en moyenne, un risque accru de 2,4% de mortalité. +4.1% pour les adeptes des vitamines B6. +5.9% pour l'acide folique. +3.6% pour le magnésium. +3% pour le zinc. +18% pour le cuivre. +3.9% pour le fer. Seul le calcium est associé à un risque moindre : -3.8%.

Deux des auteurs, Goran Bjelakovic, de l'université de Nis en Serbie, et Christian Gluud, de l’hôpital universitaire de Copenhague, ont enfoncé le clou : « Les résultats viennent s’ajouter aux preuves de plus en plus nombreuses selon lesquelles certains compléments antioxydants, comme les vitamines E, A et le beta-carotène, peuvent être dangereux. »

Les hommes...

Une seconde étude publiée récemment, réalisée auprès de 35.000 hommes pendant dix ans au Canada, aux Etats-Unis et à Porto Rico, a démontré que la vitamine E et le sélénium augmentaient de "manière significative" le risque de cancer de la prostate chez les hommes en bonne santé. Et pas qu'un peu : « Cette augmentation de 17% du risque de cancer de la prostate démontre le caractère potentiellement néfaste de vitamines apparemment inoffensives », affirme Dr. Eric Klein, auteur de l'étude.

« Si vous retournez 15 ou 20 ans en arrière, tout le monde pensait que les antioxydants étaient efficaces », mais finalement, on se rend compte qu'« il n'y a pas vraiment de preuves convaincantes que la prise de ces suppléments alimentaires - au-delà d'un apport alimentaire normal - est utile de quelque façon, et [cette étude] apporte même la preuve qu'ils peuvent être nocifs » conclut-il.

Et les enfants...

La moitié des zuniens ingurgitent des compléments alimentaires quotidiennement. Y compris les enfants à qui l'on refourgue, pour 1/5ème d'entre eux, des produits originellement destinés aux adultes ! Aux Etats-Unis, le chiffre d'affaire du secteur s'élève à 23 milliards de dollars. Mais c'est un détail...

Surprenant ? Que nenni, ces études viennent simplement confirmer les précédentes (ici, ici ou ). Bêta-carotène, vitamines A, B, E, antioxydants... les résultats sont quasiment identiques à chaque fois : les remèdes miracles ne sont pas vraiment bénéfiques, ils peuvent même s'avérer dangereux... dans un grand nombre de cas.

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Oufff info ou intox????

En ce qui me concerne, je vois cela comme de la DÉSINFORMATION de la part de l'industrie pharmaceutique qui voudrait bien avoir le monopole sur tous les produits de santé...

voivi mon opinion...

Voici mon opinion: Ayant aussi été dans le domaine durant quelques années quand j'avais ma clinique de médecine douce, je suis au courant de ce qui est bon ou à éviter et il ne faut surtout pas généraliser...

Les meilleurs produits peuvent devenir toxique en surdose...
Le danger est bien plus dans les médicaments que dans les produits naturels selon moi.

LE problème, c'est que très très peu de gens ont une alimentation saine.

Cette étude est à mon avis, une belle manipulation dans laquelle ils prennent un segment de la population et vérifient leur consommation plutôt que leur imposer de prendre tel produit précis...

Il est clair que la plupart des personnes qui prennent plus de suppléments sont en démarche à cause de problèmes déjà là. On ne prend pas cela pour le fun généralement...

Et naturellement, on va trouver plus de monde malade chez ceux qui essaient de se guérir...

Ceux qui se sentent parfaitement bien prennent peu ou pas de produits naturels ou médicament et du même coup on peux voir certains aléas de cette étude apparaitre qui amène un question pertinente: Est ce les produits qui causent leurs problème ou auraient-il plus de problèmes s'il ne les traitaient pas?

Je pourrais faire ce même genre d'étude pour ensuite constater que ceux qui prennent un médicament pour le cœur ont des problèmes de cœur, wow quelle révélation!

Bonjour, D'accord avec vous

Bonjour,

D'accord avec vous pour les métaux (zinc, cuivre et fer) qui sont censés être - ce n'est plus vraiment le cas mais dans le doute, admettons - plus souvent pris comme médicaments que comme compléments alimentaires.

Pas du tout d'accord avec vous en ce qui concerne les vitamines et antioxydants. Quand la moitié de la population Yankee gobe la pilule, peut-on encore dire qu'on se soigne ? Ou simplement qu'on succombe aux sirènes des promesses publicitaires d'une longue et agréable vie...

Vous vous rappelez de la DHEA ? Elle avait fait un carton en quelques semaines. Tout le monde s'était rué dessus. Pour se soigner ? Non, simplement parce que les promesses étaient belles.

Un détail : les vitamines vendues en pharmacie n'ont rien de naturel ; la plupart sont issus de processus industriels de synthèse.

@micalement

Napakatbra

Tout est question de

Tout est question de contexte, fréquence et de la qualité des compléments absorbés. Il est évident que des produits industriels comme le Juvamine n'ont rien de naturel, la preuve ils font de la pub.

Mettre tous les compléments alimentaires (levure de biére pour les B, Acerola/agrumes pour les C, carrottes pour les A etc...) dans le même panier me parait un peu trop hâtif. Suivre le fil d'argent aussi, à qui profite la dénigration?

Je pars bientot 6 mois en Asie et je compte emporter avec moi des gelules qui contiennent des extraits de plantes (ca s'appelle Spectro, je donnerai pas la marque) et non des molecules de synthèse, ceci afin de parer a un eventuel deficit au niveau de ma diete sur place. Manger totalement équilibré partout et tout le temps est impossible, ne serait-ce que parcequ'il est impossible de memoriser le contenu vitaminique de chaque ingrédient composant un repas.

Bien évidemment les gens qui gobent des pilulles sans bien manger ne font que masquer un problème fondamental. Si on commencait a s'interesser nationalement a l'approche du Dr Seignalet la secu economiserai des milliards par an et les pharmaco en perdraient autant...

Merci pour le site Napakattbra!

A qui profite le crime

C'est toujours la question que je me pose quand je vois que l'on dénigre les médecines naturelles, les plantes qui soignent depuis des millénaires,celles là même que les labos ont plagiées chimiquement.

Dire que les compléments alimentaires peuvent être dangereux, j'en suis persuadé, autant que l'eau! D'ailleurs une jeune fille est morte d'en avoir bu près de 8 litres dans un stupide contest aux USA.

Merci à Jacques Valentin de GESTION SANTÉ pour son argumentation scientifique et très bien documentée.

Je recommanderai seulement le livre de Jörg Blech "LES INVENTEURS DE MALADIES" - Manœuvres et manipulations de l'industrie pharmaceutique -

Claude Besnou
Naturopathe Holistique

A charge et plus qu'approximatif

Bonjour Napakatbra,

Cela fait quelques temps que je lis vos articles aussi à charge qu’approximatifs sur les compléments.

Vous nous ressortez à tout propos l’étude de Goran Bjelakovic. Pourquoi ne pas dire qu’elle a été éreintée par la critique ? Je fait la synthèse des critiques ici : http://gestionsante.free.fr/complementation_ne_sert_a_rien.htm#bidons

Aujourd’hui vous nous sortez la nouvelle étude des Archives of Internal Medecine. Cette étude ne tient pas la route dans la mesure où il s’agit d’une étude observationnelle sur les habitudes alimentaires et de complémentation et non d’une étude sur des groupes homogènes par la rapport à leur état de santé et leurs habitudes alimentaires. Il suffit que le groupe non complémenté soit en meilleure santé ou ait une meilleure alimentation pour fausser complètement les résultats. En plus les femmes prennent une multitude de compléments différents à des dosages inconnus avec des synergies complexes qui ne sont pas prises en compte. Le calcium n’a jamais fait diminuer la mortalité, ici il le fait ! C’est probablement la première étude au monde à montrer une augmentation de la mortalité avec du magnésium, nutriment dont les apports sont insuffisants dans la majeure partie de la population, etc.

Puis vous nous sortez la merveilleuse étude SELECT (3 groupes : vitamine E seule, vitamine E + sélénium et placebo) qui utilise du all rac α-tocopheryl acetate. J’explique ici (http://gestionsante.free.fr/vitamine_e.htm#synthese) en détail la nature de cette molécule qui ne contient que 12,5% de vitamine E sous une forme naturelle d’α-tocopherol, le reste se présentant sous des formes chimiques présentant des anomalies spatiales par rapport aux formes naturelles. La probabilité que vous en preniez en vous complémentant est heureusement proche de zéro, cette formule synthétique étant réservée à la sphère médicale et aux études bidonnées du genre SELECT. A l’époque où l’étude a été conçue vers 2000 on savait déjà par différentes sources qu’il fallait apporter un mélange d’alpha et de gamma tocopherol naturels avec le sélénium (lire : http://gestionsante.free.fr/vitamine_e.htm#cancer). Les réalisateurs de l’étude ont tenté péniblement de justifier leur choix contraire à l’étique médicale : http://jnci.oxfordjournals.org/content/97/2/94.full Il est navrant de voir des fonds publics considérables dilapidés pour discréditer des compléments potentiellement intéressants en sabotant délibérément une étude et en mettant en danger les patients. On pourrait aussi critiquer le choix de la forme de sélénium. Des formes chimiques combinés de sels de Se (lire en anglais : http://aor.ca/assets/Research/pdf/SeMC_2003_Spring.pdf) auraient probablement sensiblement augmenté l’effet anticancéreux du Se. Napakatbra omet aussi de dire que le groupe vitamine E + Se n’a pas eu d’augmentation du cancer de la prostate, le Se compensant peut-être la toxicité probable de la vitamine E synthétique sur les tissus prostatiques.

cordialement

Jacques Valentin
http://gestionsante.free.fr/

Pas vraiment d'accord !

Voici deux articles que vous devriez y jeter un coup d’œil

[1]http://www.naturalnews.com/033883_vitamins_mortality_risk.html (Media hoax exposed: Recent attack on vitamins a fabricated scare campaign)

[2]http://www.naturalnews.com/033893_mainstream_media_vitamins.html (Vitamins are deadly? Media hoax exposed, part two)

étude SELECT

Relisez l'étude ou son abstract. Les risques absolus d'augmentation du risque de cancer de la prostate sont de 1.6 pour la vitamine E, 0.8 pour le sélénium et 0.4 pour l'association vitamine E+sélénium. Le risque est donc augmenté dans l'étude uniquement pour la vitamine E alors que l'association protège (synergie des antioxydants) MAIS surtout la vraie conclusion est qu'il existe une augmentation réelle du risque pour une dose de vitamine E 40 fois supérieure aux doses nutritionnelles conseillées (400 UI par jour dans l'étude alors que les besoins sont de 10UI/j)!! Je vous rappelle que la règlementation européenne interdit un apport journalier supérieur aux apports nutritionnels conseillés dans les compléments alimentaires. On est donc bien loin des conditions de l'étude. Il faut un sacré culot pour conclure que la vitamine E est toxique sans préciser ne seraient-ce que la dose et la durée de prise!! Pitié qu'on arrête les raccourcis!!