documents publics prouvent flirt nucléaire Paris Tripoli Les documents publics qui prouvent le flirt nucléaire entre Paris et Tripoli les documents publics qui prouvent le flirt nucleaire entre paris et tripoli 12601

« Il n’a jamais été question de vendre une centrale à M. Kadhafi ! », s’est agacé Nicolas Sarkozy sur France Inter, démentant les accusations d’Anne Lauvergeon, selon laquelle jusqu’à l’été 2010, Paris était prêt à vendre un réacteur au dictateur libyen.

Dans l’entourage du Président, on minimise les contacts qui ont eu lieu. On indique que Kadhafi était certes demandeur, en 2010, d’une « unité de dessalement Areva », dotée d’un « moteur nucléaire ». Mais sa demande serait restée lettre morte :


 [Lire l'article complet sur rue89.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :