Sarkozy  Modernité  Modernisme  Transparence  vacances  Egypte  Jégo  Balkany  Politique  Rachida Dati  Affaire Les dogmes sarkozyens : transparence et modernité les dogmes sarkozyens transparence et modernite

Les arguments sarkozyens sont simples et maintenant éprouvés. Modernité et transparence... A toute question, sa réponse "modernité oblige". A toute polémique, sa conclusion "transparence avant tout". Les dogmes modernes nous envahissent, et nous laissent tout... transparents ?

Une augmentation de 170 à 200% de salaire qui a du mal à passer dans l'opinion ? Mais c'est de la modernité, de la transparence, Mâme Chabot... Marre que tout le monde fasse sa petite cuisine dans son coin ! Il faut que tout soit affiché maintenant, soyons modernes et transparents ! Augmentons-nous de 200%... N'est-ce pas un peu un privilège que de s'augmenter soi-même d'un facteur 3, au moment où nous sommes cordialement invités à haïr les privilégiés qui touchent 1200 euros de retraite mensuelle ? N'est-ce pas un peu inopportun en ces temps d'austérité avérée ? Et puis question transparence, se payer, en secret, sur le budget du ministère de l'Intérieur alors qu'on est président, n'est-ce pas un peu abuser ? Mais chuuttt... Il faut savoir ce qu'on veut, la modernité ou le passéisme, la transparence ou l'obscurité ? On ne dit plus demander une augmentation de salaire, maintenant on dit demander un peu plus de transparence..

Les dogmes qui marqueront le quinquennat de notre Petit Guide : Modernité et Transparence...

sarkozy en transparence

C'est ainsi que le MEDEF suit l'exemple. Réaction sans concession de Parisot aux révélations sur les malversations de l'UIMM (20 millions retirés en liquide et "détournement" de 600 millions d'euros) : il faut plus de transparence dans les comptes du MEDEF... emballé c'est pesé. La crise financière ? Il faut plus de transparence dans les systèmes financiers mondiaux, disent Merkel et Sarkozy comme un seul homme... Voilà c'est dit, et depuis ? Rien. A croire que les mots aussi sont transparents.

Et c'est parti... le déballage commence, un problème ? La transparence et la modernité, gare à vous qui vous y opposez, vous n'êtes que des passéistes passéiformes sans aucune ambition.

Dernière affaire en date... les vacances de Sarkozy en Egypte, au frais de Bolloré : un problème de conflit d'intérêt ? Non, non...

Yves Jégo, porte-parole de l'UMP, "défend la transparence et la modernité que traduisent selon lui les vacances du président Nicolas Sarkozy (...) Ce qui ne se disait pas, ce qui ne se montrait pas, aujourd'hui fait l'objet d'une volonté de transparence." Le député UMP a souligné que le chef de l'Etat se déplaçait avec "une trentaine de personnes (...) une cohorte de personnalités qui ne me semble pas très compatible avec l'usage d'un vol régulier d'une compagnie aérienne". Super méga génial ! Responsables de tous bords, acceptez les cadeaux de clients et fournisseurs, vous plaiderez la modernité et la transparence !

Patrick Balkany, intime du chef de l'État, qui s'y connait en "petits cadeaux", l'ouvre aussi pour asséner le coup final : il a comparé sur RTL le prêt du Jet à "celui d'une voiture par un ami". Dans notre monde moderne, un voyage en Jet privé, et peut-être aussi le séjour, vaut guère plus que prêter sa voiture, faites passer... Responsables de tous bords, prêtez vos Jets, vos limousines, payez de grassouillets séjours à l'autre bout du monde à vos clients et fournisseurs, vous ne ferez en fait qu'un simple prêt...

Et puis... la réforme de la Justice, rendez-vous compte, une carte judiciaire qui datait du XIXème siècle après JC ! Modernisons, car la France a évolué. "La réforme de la carte judiciaire sera un axe majeur de la modernisation de la Justice" selon Rachida Dati. Et tant pis si des justiciables se retrouvent à trois heures de route du premier tribunal ? De toutes façons, après la franchise sur l'aide judiciaire, ils n'auront plus à y aller... alors modernisons !

Et puis... la dépénalisation du droit des affaires, "Il s'agit avant tout de moderniser le droit des affaires, de faciliter la vie des entreprises" selon Rachida Dati, en héroïne de la modernité... Que des délinquants, même en col blanc, ne soient plus poursuivis par la Justice est-il moderne ? Vous vous posez la question ? C'est que vous êtes rétrogrades !

Et puis... le paquet fiscal (loi TEPA), il s'agir d'une "loi de modernisation de l'économie", selon Christine Lagarde, reprenant l'appellation définie par Sarkozy dans sa lettre de mission. Modernisons !

Et puis... la carte bleue à l'oeil de Cécilia, simplement une "polémique à éviter", dans l'attente "d'une amélioration de la transparence du fonctionnement de l'Elysée", Cécilia Sarkozy "a rendu sa carte", a ajouté le porte-parole de l'Elysée. Est-il besoin de remercier Cécilia d'avoir accélérer la mise en place de la transparence à l'Elysée !

Et puis... le commerce des sociétés françaises avec la Libye, "Les sociétés françaises ont jusqu'à présent été respectueuses de la transparence en Libye et rien de contraire n'a été prouvé", dixit le "Grand Guide" Kadhafi. Tout va bien, donc, si la transparence y est.

J'arrête là... lister exhaustivement un tel étalage de transparence et de modernité me prendrait trop de temps (travailler plus...).

Mais finalement, comme Sarkozy l'a déclaré à Transparency International, "Je suis pour la transparence, pas pour la surveillance et la suspicion". Donc nous y voilà. La transparence lui permettrait d'échapper à la surveillance et la suspicion... Tout s'explique.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :