Guantanamo 5 algériens Libération libérés Guantanamo : la justice américaine ordonne la libération de détenus algériens liberation cinq 5 detenus algeriens guantanamo justice americaine 2596

Les murs de Guantanamo se fissurent... Un juge américain vient de demander, jeudi 20 novembre, la libération de cinq algériens détenus à Guantanamo depuis sept ans, estimant que leur détention était illégale. C'est la deuxième fois en deux mois qu'un tel jugement est prononcé.

Guatanamo : prisonniers libérés de Guatanamo

Comme le rapporte le New-York Times, un procès un peu particulier vient de se conclure à Washington. Le juge Richard Leon devait statuer sur la légalité de la détention de six détenus algériens à Guantanamo. Cette procédure est possible depuis que la Cour Suprême a reconnu aux prisonniers des droits constitutionnels, en juin dernier. Le tribunal siégeait donc ce jeudi à Washington, tandis que les prisonniers suivaient la cession par téléphone, depuis leur île.

Six détenus étaient concernés par la procédure, qui résidaient en Bosnie au moment de leur arrestation, fin 2001. Cinq ont été blanchis par le tribunal, qui n'a pas retenu la thèse du gouvernement selon laquelle ils devaient se rendre en Afghanistan pour prendre les armes contre l'armée américaine. Un sixième s'est vu confirmer sa détention. Un appel reste toutefois possible.

Début octobre, déjà, le juge Ricardo Urbina de Washington demandait la libération de 17 Chinois musulmans. L'administration Bush avait alors immédiatement fait appel. Mais aujourd'hui, la donne a changé. Barack Obama ayant déjà annoncé son intention de fermer la plus célèbre des prisons, une décision politique pourrait intervenir, tranchant définitivement la question de la légalité de la détention de personnes simplement "soupçonnées" de terrorisme, même si aucun acte ne leur est reproché. Et ce ne serait pas pour déplaire aux quinze juges de la cour fédérale de Washington, qui potassent tous les jours les milliers de pages des quelques 150 dossiers du même genre qui les attendent.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

illégal depuis le départ

Ce centre de détention est totalement illégal en vertu du droit international mais personne n'a levé le petit doigt.

Les USA ont tous les droits et les autres pays tremblent sans piper mot.
Les USA sont donc des terroristes puisqu'ils imposent une politique économique et antisociale par la terreur !

En cas de conflit armé mondial, si nos dirigeants comptent sur nous pour défendre ce "nouvel ordre mondial" ils se fourrent le doigt dans l'œil jusqu'au coude ...

Des millions d'occidentaux ne lèveront pas le petit doigt, même qu'ils aideraient la partie adverse juste pour ce venger de la dictature antisociale qu'ils ont subi toute leur vie .

D'où le nombre de lois répressives pondues ces dernières années, ils sentent le clash se profiler à l'horizon, il faut bien se préparer avant de se faire lyncher ...

après 8 ans, abrégeons: Guano!

une détention en batterie illustrant une batterie de lois liberticides créant la stratégie de la tension internationale par des incontinents de la rétention arbitraire...