Interview Luc Ferry Europe 1 Darcos totalement côté plaque Luc Ferry dézingue Xavier Darcos, "totalement à côté de la plaque" ! luc ferry reforme education mauvais pour les eleves xavier darcos europe 1

Quand Luc Ferry, ancien ministre de l'Éducation, se prend (presque) pour un syndicaliste, il tacle le gouvernement, la droite camembert, le Figaro... La semaine de 4 jours ? Mauvais pour les élèves mais bon pour les finances de l'État ! La réforme Darcos soit réduire l'échec scolaire de moitié en trois ans ? Luc Ferry prend les paris et promet, lui, 10% d'échec scolaire de plus...

Darcos Luc Ferry semaine de quatre jours

Sur Europe 1, le 2 septembre 2008, Luc Ferry, fâché, s'est lâché... un petit compte à régler ? Xavier Darcos a du apprécier. En résumé, notre ministre de l'Education actuel est "totalement à côté de la plaque" pour son prédécesseur. L'émission complète est disponible sur le site de la radio. Morceaux choisis :

Luc Ferry dézingue Xavier Darcos Question : La suppression du samedi et la semaine de quatre jours, est-ce d’après vous une bonne mesure ?

Réponse : Cela dépend de quel point de vue on se place. Si on se place du point de vue des performances des élèves, ce n’est pas forcément une chose formidable. Si on se place d’un point de vue budgétaire cette suppression à la fois d’heures et de postes [...] est évidemment défendable. On peut avoir les deux points de vue et dire : "Ces gens de droite sont des gestionnaires au petit pied qui bradent l’enseignement pour des raisons budgétaires misérables" ou on peut dire - ce que je pense personnellement - "les questions budgétaires et de la dette publique sont fondamentales et on ne peut pas exempter l’Education nationale, étant donné le nombre de fonctionnaires qu’il y a dans cette maison, d’un effort y compris sur le plan budgétaire.

Education : semaine de quatre jours Question : En supprimant le samedi, on fait des économies ?

Réponse : Bien sûr, il faut vraiment être technicien pour le savoir. On peut l’expliquer simplement. Le passage de 26 à 24 heures, même dans le primaire, cela change le nombre de postes. Parce que la suppression des deux heures de soutien pour les élèves en difficulté permet de supprimer les RASED, ou réseau d’aide et de soutien à l’éducation dans les départements. Cela fait économiser 8000 postes. Il faut quand même le savoir. C’est un point très important. C’est cela, l’enjeu de cette réduction, outre le fait qu’évidemment cela fait plaisir aux parents, aux élèves et aux professeurs. Vous avez dans cette mesure un avantage politique et une réduction des coûts budgétaires.

Semaine de 4 jours : Luc Ferry Xavier Darcos Question : A vous entendre, [la refonte des programmes] est purement idéologique ?

Réponse : Evidemment, ça donne le sentiment qu'on fait quelque chose, qu'on fait table rase et vous faites plaisir à votre électorat quand vous dites "Ah, on va remettre la grammaire, alors tout le monde est content".

Interview Ferry Darcos Europe 1 Question : C'est avec ce programme que Xavier Darcos affirme qu'il aura réduit de moitié l'échec scolaire dans trois ans

Réponse : Ecoutez, je prends les paris, vous voulez bien me réinviter dans trois ans ? Non seulement il ne sera pas réduit, mais je vous garantis qu'on aura 10% de plus d'élèves en difficulté dans trois ans, parce que ça n'a rien à voir avec les programmes de toutes façons. C'est une question de pratique dans les classes. C'est ce qui se passe dans la classe qui est important [...] Et ce n'est pas en supprimant des heures que ça va s'arranger. Qu'on soit obligés de le faire pour des raisons budgétaires je veux bien, mais ce n'est pas comme ça que ça ira mieux, ce n'est pas vrai. On ne peut pas soutenir raisonnablement qu'en supprimant des heures, les élèves vont apprendre plus de choses.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

RASED

Il est presque aussi à côté de la plaque que Darcos , car "rased" signifie : réseau d'aide spécialisé pour enfants en difficulté, et non pas ce qu'i l a dit...

Bravo, monsieur l'ex ministre de l'éducation qui ne connait même pas le RASED....une médaille offerte par un autre incompétent, Xavier Darcos...

Patrice , marié à une psy d'un RASED

RASED : rien à "sirer" des élèves en difficulté

Bonjour,

Je suis maître E dans un RASED depuis 12 années.

Aujourd'hui, le ministre veut supprimer 3000 postes de spécialistes de la difficulté scolaire pour l'année 2009 et le reste pour 2011 (aide à dominante pédagogique, aide à dominante rééducatrice et psychologue scolaire).

Que ce soit dans le milieu de ZEP ou de rural, ces postes sont indispensables au bon fonctionnement des écoles (PPRE, aide personnalisée, projet individualisé d'aide, relations avec les parents et les partenaires socio-éducatifs de tout bord, intégration des enfants handicapés, régulations des difficultés dans les écoles et j'en passe ...)

Actuellement ce qui me préoccupe c'est que les parents d'élèves ne soient pas informés de la disparition à venir des RASED, nous mettons pourtant tout en place avec des associations, des chercheurs, des parents, des enseignants, des radios, pour faire valoir notre statut et notre légitimité indispensables aux élèves et aux familles les plus démunies , les plus fragiles de notre société...

La mise en place des deux heures de soutien concerne les élèves avec des difficultés passagères et non des difficultés lourdes. Ces aides ne doivent pas se substituer à nous mais doivent venir en complémentarité de l'aide à apporter aux enfants.
Ce n'est pas du tout le même travail, ni les mêmes objectifs à atteindre .

Le ministre confond certainement ou volontairement la notion de remédiation, de rééducation et de suivi psychologique avec la notion de soutien (celà reviendrait à dire qu'un maître ordinaire devra tenir dans ses mains trois casquettes en même temps, le soir, après la classe, et avec beaucoup d'amertume et de fatigue...).

Exemple : Un enfant qui déchire son cahier, qui répond au maître dans la journée ou qui bouge sans cesse ne pouvant pas se concentrer ou apprendre correctement, avec ou sans véritable famille (foyer d'accueil) dans un environnement socio culturel pauvre ne sera plus disponible le soir pour recevoir ces mêmes apprentissages, même en petit groupe (rythme, fatigue, nervosité, estime de soi, désir d’apprendre).

Nous avons été formés une année entière sur la base d'un diplôme (CAEI pour les plus anciens, CAAPSAIS pour ma génération et aujourd'hui CAPASH) pour répondre à des besoins spécifiques.

Aujourd’hui et sans vraiment dire la vérité, le ministre et son équipe décident de nous faire disparaître d’un seul coup de baguette magique, pour des raisons budgétaires, sans voir à court terme la catastrophe pour les 150 000 enfants vivant des difficultés sociales, familiales et scolaires de plus en plus préoccupantes...

La grève du dimanche 19 octobre doit être un tournant de la réussite pour tous les élèves sans mettre de côté ou dans des wagons spéciaux les plus faibles ...

moins faux mais faux quand même

réseau d'aides spécialisées pour les élèves en difficulté