Manifestation police policiers jeudi 3 décembre 2009 Manifestations : 2000 selon la police, 5000 selon... la police ! manifestation des policiers 2000 selon la police 6000 selon la police 6375

Un comble, pour une procession de profanes appelant à la guerre sainte contre... "la religion du chiffre". Désarmés et désabusés devant la baisse des effectifs, les pressions hiérarchiques et autres quotas imposés par le gouvernement, les poulets ont, hier, volé dans les plumes de leur hiérarchie.

Manifestations police policiers

2000 suppressions de postes de policiers sont officiellement prévues pour 2010. Cette année, 800 policiers ont été accueillis dans la maison poulaga, contre 4 500 en temps normal. Sept centres de formation ont fermé. Ajoutez à cela les 18 millions d'heures supplémentaires non payées qui marinent depuis plusieurs années, et que le ministère propose de rémunérer en dessous du SMIC. Saupoudrez d'une pincée de pression politique. Accompagnez le tout d'une sauce pimentée à base de quotas de gardes à vue et de contraventions. Et vous obtenez un magnifique chicken-strike... Servir très chaud.

Raz-le-képi

Hier, donc, à l'appel de l'Union SGP-FO/Unité police, premier syndicat de gardiens de la paix, les policiers ont mangé leurs képis et exprimé leur "raz-le-bol" face à la "politique du chiffre", aux "quotas de contraventions", aux effectifs en baisse, au vieillissement du matériel non remplacé, aux heures sup' non payées... "Policiers usés, policiers démotivés" scandaient les manifestants parisiens, postés devant le ministère de l'Economie (pourquoi pas devant le ministère de l'Intérieur ? Mystère...), entre midi et deux (les policiers en service ont interdiction de faire grève et de manifester). A la sauvette, donc...

"La profession la plus affectée par les suicides"

"Jour après jour, les policiers nationaux s'épuisent à réussir des objectifs inatteignables - la politique du chiffre - loin des réalités d'une délinquance mobile, violente, dont vous avez ou pouvez être victime" dit un tract distribué au public devant Bercy. La révision générale des politiques publiques (RGPP) est dans la ligne de mire, qui "n'a qu'un but : réduire les dépenses de l'Etat et démanteler les services publics essentiels". Dans cette "lettre aux citoyens", les polissons soulignent encore que "la police nationale est la profession la plus affectée par les suicides", cinquante tous les ans.

Quelques illustrations de cette "politique du chiffre", à lire sur Libélyon.

Si ce n'était un secret pour personne, ça va mieux en le disant...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Pas d'accord!

Je trouve que pour le boulot qu'ils font (emmerder les gens... pour des prunes), la revendication n'a aucune chance de passer dans le public:

Trop au bord des routes à tendre leurs filets aux endroits rentables pour percevoir l'impot policier... pas assez pêchant à la ligne le vrai malfrat: Ce constat est désormais massivement accepté dans la population.

Certes, c'est plus difficile que la pêche au filet!! Sans parler que la pêche au gros peut être risquée?

Mais à emmerder le pékin lambda qui ne devrait jamais avoir affaire à eux, voire chercher l'outrage rémunérateur... on finit toujours par récolter ce que l'on sème: Ce boulot de merde, les politiques sembles avoir bien vu que leurs collègues automatiques le font mieux et 24h/24 7j/7! C'est ballot! Il aurait été intelligent de ne pas se lançer dans ce genre de compétition perdue d'avance...

Bref, ils sont massivement perçus comme des nuisances... partant de là, voire les effectifs se réduire est naturellement vécu comme une bonne nouvelle! cqfd, z'êtes baisés: Encadrés par des politiques chassant de déficit... et une population qui pour vous voit ça d'un très bon oeuil.

Pour éviter ça il n'aurait tenu qu'a eux de ne pas obéir aux ordres afin d'être perçu autrement: Manifester dans ces conditions, c'est risible... comme a chaque fois qu'on voit qqun se plaindre des conséquences de sa propre conduite!

Pour les suicides, vu le niveau global, il faudrait aussi peut-être corréler ça au remplacement des vieux manhurin à barillet par des automatiques: Jouer à la roulette russe après les pots fait gagner à tous les coups désormais :o)

Bon, je carricature un peu... mais le fond de vérité inhérent au genre est hélas cruellement là...

--"

"Bon, je caRicature un peu..." Oui sûrement, d'autant que vous avez réussi à me convaincre de soutenir la cause des manifestants... Vous êtes ahurissant, à croire que vous n'avez aucun sens politique sinon celui qui s'élève au niveau du pilier de bar...
Salutations.

Sûr??

Relisez: Ce sont surtout ces policiers qui sont rentrés tête baissée dans la politique du chiffre bête et méchant qui n'ont eu aucun sens politique... et plus grave, aucun bon sens tout court!

Peut-être car il y a bcp de "piliers de bar" dans la police?

Sarkozy, par contre, est sans doute plus machiavelique que certains ne veulent le penser... enfin jusqu'au moment ou il cesse de faire copain-copain avec eux, après les avoir fait baisser d'un sérieux cran dans l'opinion, non sans raison...

Tiens, y'a qq temps, une connaissance conducteur de métro parisien se fait alpaguer, à 5h00 du matin (peu de bus à gêner à cette heure!), pour 20m de voie de bus prise au niveau d'un feu alors qu'il allait prendre son service. Prune, tour du véhicule, reprune sur un pretexte car il ne comprenait pas bien le sens de leur acharnement parfaitement inutile à cette heure...

Résultat, il a annonçé aux alpagueurs que désormais, quand ils rentrent chez eux tard le soir, leurs collègues qui viennent régulièrement taper à la porte du conducteur de la rame pour monter avec et éviter de risquer de se faire casser la gueule derrière... se verraient désormais aussi appliquer le réglement de la RATP dans sa forme la plus stricte: "Derrière les cons", pour résumer ses paroles.

Allez, sur une note plus générale et non limitée à un cas partivulier, bientot le million de GAV annuelles... soit 1.5% de la population!!! Toutes justifiées, ça va sans dire... au point que même france infos a passé 10mn à conter les suites (dignes d'un état policier totalitaire) d'une traversée d'un piéton au bonhomme rouge dans la si agitée ville de Versailles il y a peu.

Quand on voit ça, on se dit vraiment que moins de flics ne peut nuire... et le piège de sarkozy se referme sur nos piliers... qui manifestent sans soutien.

Il y a eu pire depuis

Après le monsieur qui traverse quand le bonhomme est rouge, et le passant (la cinquantaine et chef d'entreprise, quand même) qui a osé leur poser des questions, il y a la pauvre dame qui a oublié son portefeuille et qui ne voulait pas abandonner sa fille seule dans la voiture...

Même RTL en rigole, c'est dire si ça ne va pas trop loin.
Des fois, on regrette que le ridicule ne tue pas!
http://www.lesmotsontunsens.com/elle-passe-six-heures-en-garde-a-vue-par-erreur-6344

(Quand on entend le policier dire que "si elle avait présenté ses papiers, ça ne serait pas arrivé...". On se croirait dans le sketch de Coluche.)
"C'est un métier où qu'on en voit quand même des drôles !
Tiens !
L'autre jour j'étais de faction à une intersection
affectée à la surveillance des usagers.
En clair, je bullais à un carrefour.
Il arrive un mec qui tournait autour de moi avec un papelard.
On aurait dit qu'y cherchait une rue ou quèque chose.
Il osait pas s'adresser à moi, on aurait dit qu'il avait peur !
Voyez le genre ? Un type louche, un peu basané, voyez...
Parce qu'on nous apprend à r'connaître les mecs louches, attention !
C'lui-là si vous voulez il était pas franchement louche mais était franchement basané !
Alors j'dis rien. Y s'approche, y tourne et pis, j'sentais qu'il osait pas !
Voyez, y v'nait... mais y v'nait tout doucement voyez.
C'était le genre de mec patibulaire tu vois, mais presque !
Finalement y s'amène et pis y m'dit, euh... :
"Pardon, missieu l'agent, s'y you pli, axecousi-moi s'y you plit.
A c'que s'y you plit vous pouvi m'indiquer çui là qui li, heu...
li coumissariat d'poulice al'plis proche, s'y you plit, axecousi-moi,
passe qui j'y perdi mou papier d'identiti.
J'voudri faire une diclaration, s'y you plit, axecousi-moi ".
J'me suis dit : " toi mon p'tit gars, t'as pas la conscience tranquille !".
J'y ai dit :
" Ouais ! Vous avez vos papiers ?".
Il les avait pas !
J'te l'ai emmené au commissariat !"

http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/flic.htm

http://www.youtube.com/watch?v=6Cvj6NRpTXo

on en reparle le jour où vous aurez besoin d'eux

parceque la caricature c'est ce que vous écrivez. Grandissez un peu, il est temps. Toutes les professions ont leurs brebis galeuses et leurs imbéciles. Pas une raison pour les mettre tous dans le meme panier.

Rappelez vous ce policier humilié par le sarko devant ses cheres cameras de tévé, parceque ce policier consacrait de son temps libre à faire des activités avec des jeunes de milieux défavorisés. Moi, je n'ai jamais oublié ces images revoltantes, la betise crasse du sarko et le pied qu il prenait à jouer les grands chefs donneurs de leçons devant les cameras.

De + je trouve ces policiers tres courageux d'avoir osé manifester.

Pour le reste, voir le lien "Les 10 petites surprises du budget 2010" :

9. Le budget de la Justice baisse de 911 millions d’euros, pour s’élever à 7,4 milliards d’euros. Sur cette enveloppe, on constate que l’administration pénitentiaire perdra près d’un milliard d’euros de budget en 2010 (3,1 milliards restants).

10. Et les emplois ? Le budget de l’Etat pour 2010 repose sur 2 007 745 « Equivalent Temps Plein », en baisse de 100 378 par rapport à 2009. L’Education Nationale perd 14 000 postes ( 6000 dans le premier degré, 7 000 dans le second) ; la Défense 9 000 ; la police et la gendarmerie nationales 2 744.

http://sarkofrance.blogspot.com/2009/12/les-10-petites-surprises-du-budget-2010.html

Oui mais

C'est vrai que sarko a été révoltant à cette occasion (et pas que)... Mais aucun des syndicalistes flics, qui trouvent toujours du temps pour défendre des suspicions de bavure à la télé (dicton du jour:"Alliance au JT, bavure à éponger!"), n'a bougé à cette époque?

Peut-être car ils sont notoirement d'extrème droite et qu'ils étaient d'accord sur le fond de cette opinion sarkozyste?

Désormais que le petit chef les lâche... tou changerait? Soyez pas naïfs! Il va distribuer qq cahouettes et tout ce petit monde va revenir à ses bases... et les ambulances de pompiers continuer à venir discrètement, sans sirène ni gyro, à la porte des commissariats chercher au petit matin les gardés à vue sur qui on aura cogné un peu fort...

Monsieur,

J'ai été condamnée deux fois pour outrage et rébellion, et chaque fois à tort, donc ce n'est pas moi qui suis sensée défendre leurs revendications. Or. Or, Monsieur, nulle part les imbéciles sont majoritaires. Ce sont des gens du peuple. C'est aussi à nous de le leur dire, quand ils sont un peu durs d'oreille. Et je sais de ces gens qu'ils sont capables d'intervenir dans des situations où je ne verrais pas le bout de votre nez, Monsieur. Vous n'avez pas désincarcéré de corps de suicidés sous les trains, ou dans des accidents de voiture, vous subissez la violence du monde capitaliste au boulot, dans les journaux ou devant votre télé, mais vous ne vous êtes jamais reveillé en pleine opération du dos tellement vos nerfs sont mis à l'épreuve. Je sais de certains qu'ils ont mis fin à leur jours à cause de cette violence dont se débarrasse sur eux le bourgeois propriétaire afin de vivre tranquille sa petite vie d'égoïste destructeur. Aussi loin que vous pourrez regarder dans vos livres d'histoire falsifiée, vous verrez qu'il est chaque fois écrit même en tout petit qu'il n'y a pas eu de révolution sans eux. Même Coluche l'a dit. Relisez Babeuf, faites quelquechose pour que l'on cesse de s'entre-déchirer pour la minorité parasite. Cela fait maintenant 4 ans que je dis et que je redis la même chose en me mettant à dos tous les militants de tout bord, mais je m'en fous : si les Forces de l'Ordre sympathisent avec le peuple, ils sont foutus. C'est incontournable. C'est la raison pour laquelle les clowns n'ont plus le droit de se maquiller dans les manifs... Ils votent des lois de plus en plus débiles pour nous diviser, leur monde se casse la figure, ils ont peur de tout, des fantômes sous leurs lits, nous n'avons jamais été aussi près de la délivrance. Il faut bien réfléchir, garder notre sang froid en ce moment.