Massilia Sound System riposte graduée Massilia Sound System : « le téléchargement nous profite » massilia sound system telechargement nous profite 3917

Dans une interview accordée à La Provence, le groupe Massilia Sound System donne son avis sur la loi Création et Internet et le téléchargement illégal.

« Le tout répressif me gave, c’est un peu la solution proposée à tous les problèmes en ce moment. reproche Gari Greu. Mais surtout il ne s’estime pas « très concerné par cette histoire de "manque à gagner." Moi, en tant que chanteur et musicien, qu’on me télécharge je m’en moque ! Au contraire, ça veut dire qu’on m’écoute, que je touche les gens. ».


 [Lire l'article complet sur ecrans.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Alleluia

Ca fait du bien à entendre !

Je suis agent artistique et producteur indépendant dans la musique. Et moi aussi je suis ravi quand es artistes sont beaucoup téléchargés.

Massilia Sound System fait la bonne analyse. Ce sont les distributeurs et les Majors qui ont a perdre avec le téléchargement. Les indépendants ont tout à y gagner.

Se rémunérer sur la vente de supports est une hérésie en soit. Ce sont les concerts qui doivent faire vivre les artistes.

Même constat pour la licence globale, ce sont Johnny Hallyday et Obispo qui en profiteront et pas les indés.

Merci encore pour votre oeil acéré

hier on m a envoyé la video

où l'un des paroliers de Bashung traite les internautes de charognards par ce que selon lui, Alain Bashung est + téléchargé depuis sa mort. J'ai trouvé tres juste la reponse qui lui a été faite (le prix des CD et des DVD est un vrai racket), et tres correcte, car moi si j avais repondu (je ne veux pas m inscrire sur ce site de videos et il faut l etre pour pourvoir repondre) j aurais ajouté que c'est lui le charognard, qui ose utiliser Bashung pour defendre son "point de vue", alors que Bashung n est plus là.

""Jean Fauque, j'ai acheté les disques d'Alain Bashung, donc également ceux dont vous avez écrit ces textes souvent magnifiques... Mais je ne suis loin d'être convaincu par votre plaidoyer ! J'aurais aimé, il y a 10 ou 15 ans, vous entendre vous indigner quand l'industrie du disque vendait plus de 100 francs un album, ce qui s'apparentait ni plus ni moins à un véritable racket, et tout le monde le sait. Désolé, mais je ne vous ai jamais entendu à l'époque, et vous avez participé à ce racket. J'ai du mal à verser une larme quand les voleurs sont volés à leur tour. Plutôt que de vous acharner sur les internautes, et appeler les flics et la loi à la rescousse, j'aurais aimé que vous vous en preniez à vos patrons ! J'écouterais encore avec plaisir les belles chansons que vous avez écrit avec Bashung, mais vos rimes sont plus belles que votre prose !"