France Inter repris main Sarkozy Les mauvaises ondes de la radio publique (1) mauvaises ondes radio publique 4867

France Inter et sa bande magnétique. La nomination par l’Elysée de Jean-Luc Hees à la présidence de Radio France, et l’arrivée de Philippe Val à la tête de France Inter, permettent l’intrusion au cœur même de la radio publique d’un système clanique et partisan qui risque de heurter les convictions d’une très large partie des auditeurs.

C’est aussi pour Nicolas Sarkozy une occasion de reprendre astucieusement en mains la radio dont il peut désormais révoquer le patron.


 [Lire l'article complet sur blog.mondediplo.net]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :