Mensonges: Les 10 pires excuses des sportifs qui se dopent

Certains sportifs ont justifié leur contrôle positif au dopage de façon pour le moins étrange. Regardez le classement des excuses les plus foireuses.

N°1: DANIEL PLAZA: La palme des pires excuses en matière de dopage revient au marcheur espagnol en 1996. Contrôlé positif à la nandrolone, il évoque un cunnilingus à sa femme enceinte.


 [Lire l'article complet sur 24heures.ch]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

votez pour cet article : WIKIO    partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : LIVE partagez cet article : MYSPACE partagez cet article : NETVIBES partagez cet article : TWITTER partagez cet article : VIADEO partagez cet article : SCOOPEO partagez cet article : Strumble Upon 

Catégories :