Mille milliards de mille sabords (et autant de bobards)

3 300 milliards de dollars aux États-Unis, 2 000 milliards d'euros pour l'Europe. Les États banquent... en toute discrétion.

Mensonges, crise financière

Mercredi dernier, sous la contrainte du Congrès, la réserve fédérale US s'est résignée à publier le détail des 21 000 transactions effectuées entre le 1er décembre 2007 et le 21 juillet 2010. Sur cette période de panique généralisée, la Fed a distribué 3300 milliards de dollars d'aides d'urgence. Et l'on découvre qu'on a frôlé la catastrophe planétaire, malgré les déclarations éminemment rassurantes de nos valeureux dirigeants.

3 300 milliards de dollars aux États-Unis

Depuis le début de la crise, des banques réputées "solides" se sont succédé au guichet de la Fed pour quémander des centaines de milliards de dollars d'aides en tous genres. Par exemple, Citigroup a demandé l'intervention de la Fed au moins 174 fois. Même topo pour Merrill Lynch, Goldman Sachs et Morgan Stanley, parmi tant d'autres.

Mais aussi des banques étrangères. UBS a reçu 74,5 milliards. 200 milliards pour la Barclays. BNP Paribas, Société Générale, Natixis, Dexia, Bayerische Landesbank, Dresdner Bank et Commerzbank et même... la Banque centrale européenne ont également bénéficié de ces aides d'urgence. Mais aussi des sociétés commerciales. Caterpillar, Harley-Davidson, General Electric, McDonald's, Toyota (...) ont tiré profit de ces programmes de prêts gratuits débloqués en catastrophe. Bref, du sauve-qui-peut à qui-n'en-veut.

Comme des petits pains...

"Je pense que nos actions ont empêché un résultat encore plus désastreux", s'est défendu Donald L. Kohn, l'ancien vice-président de la Fed. D'autant que la plupart de ces aides seraient maintenant remboursées. "Après des années de tergiversations de la Fed, le peuple américain est enfin informé des détails incroyables et à couper le souffle du plan de sauvetage [...] de Wall Street et des entreprises" privées, a déclaré Bernard Sanders, sénateur du Vermont, qui n'en revient toujours pas que la Fed soit devenue la "banque centrale du monde".

2 000 milliards d'euros en Europe

En Europe, ce sont plus de 2 000 milliards d'euros d'aides d'État qui ont été refourgués aux établissements financiers, en 2008 (957) et 2009 (1106), selon un récent rapport de la Commission européenne. Ces aides sont quasiment intégralement liées à la crise. Bien sûr, pendant tout ce temps, les autorités (ultra)compétentes ont toujours prétendu que la situation était sous contrôle. Dormez tranquilles, citoyens.

Pendant ce temps là, la Grèce et l'Irlande se sont écroulées, le Portugal titube, l'Espagne vacille... Et, 50 millions de chomeurs plus tard, les banques continuent de spéculer à tout va, sans aucun contrôle, reversant des records de bonus en tous genres à leurs tauliers.

Plus belle, la crise...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

en Europe, c'est plus de

en Europe, c'est plus de 4500 milliards d'€...
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jV8v5rFmEnxX1AmOwKjisEMf1XYQ?docId=CNG.e4e7cc6f7b392c09764c42b2cb516e89.821

4.589 milliards d'euros

4.589 milliards d'euros d'aides publiques ont été autorisées.

"Bruxelles précise que les aides utilisées ont atteint 957 milliards en 2008 et 1.107 milliards en 2009", comme indiqué dans l'article

@micalement

ah les banques

Tout le monde se plaint des banques..

Et pourtant quand je regarde les cartes bancaires autour de moi c'est..
BNP, Societe Generale, HSBC.... Vive les subprimes, les dark pools ;-)

La panassé n'existant pas, existe t il des banques ou une banque "un peu" plus digne que celles du dessus?
banque postale, credit mutuel?

t'as ce genre

t'as ce genre d'organisme
http://www.lanef.com/index.php

Une seule

À ma connaissance, il n’y a qu’une seule banque qui fasse réellement son travail, et rien que son travail : la Nef ( http://www.lanef.com/)

Ce n’est hélas, pas exactement une banque mais une société financière, qui doit donc avoir recours aux services du Crédit Coopératif pour le service de compte courante. Le Crédit Coopératif est la banque la moins pire (après la Nef bien sûr), mais plus le temps passe, plus j’en apprend sur eux qui me chiffonne.

Vivement que la Nef puisse se débarrasser d’eux !

Quant aux banques que vous citez en exemple, je doute qu’il y en ai une pour rattraper l’autre.

Oui mais ouvrir un compte

Oui mais ouvrir un compte chèque Nef au Credit coop c'est :
70% de ton fric pour la Nef et 30% pour le crédit coop

(à confirmer pour les 70% mais c'est à peu près ça)

il ne faut donc pas attendre pour vous sauvez de ces voleurs de kanksters

et quand je vais au guichet de mon crédit coop y'a jamais personne, et ils sont tjrs aimables ;)))

Un peu d’hypocrisie

Cher concitoyens soyons honnête avec nous même : nous avons eu les outils pour surconsommer et nous les avons utilisés avec excès. Qui a changé de banque depuis la crise ? qui a arrêter de consommer ? qui a arrêté tous ces crédits ? qui a changé de boite parce qu’elle a profité de la crise d’une manière ou d’une autre (il ne devrais plus y avoir d’employés dans les banques !) ? qui a retiré son argent de sa banque ? personne … évidement car tout le monde est complice du système. Soit on en profite soit on va garder des chèvres dans le Larzac. On peut toujours ce plaindre pour ce déculpabiliser, c’est dans la nature humaine. On peut avoir la même réflexion avec la sécu ou la pollution …

Un peu de réalisme

Quand les mécanismes ne sont pas transparents et qu'il n'y a pas un minimum de pédagogie pour les encadrés on ne parle pas de "complices" mais de "victimes" ...

victime de l'ignorance

le fait qu'ils ne soit pas transparents devrait justement éveiller la curiosité et les suspicions. On préfère souvent ne pas savoir afin de ne pas avoir de problème de conscience. Il y a un terme juridique pour ça "Complicité par abstention" qui correspond plus ou moins au bon vieux "pécher par omission". Et si le "système" reste toujours le même c'est peut être parce que tout le monde y trouve sont compte.

... non pas de l'ignorance mais de la désinformation

Je ne suis pas juriste mais qui est coupable : celui qui utilise un système qu'il ne maitrise pas parce que c'est le système en place et qu'il faut bien s'adapter ou alors celui qui mets en place et développe ce même système absurde et frauduleux (mais non reconnu comme tel) dont, en plus, il fait la promotion par le biais de tous les médias qu'il contrôle ??

la politique de l'autruche

juridiquement celui qui utilise un système est complice, même s'il ne le maitrise pas parfaitement. Encore que ceux qui profite de la sécu ont l'air de bien maitriser le système. Je pense que c'est pareil pour les banques. Une fois que le mal est fait il y a toujours des gens pour pleurer...

Le reveil sera douloureux

Il est bon de faire le parallèle avec la sécu, on pourrait aussi parler des assedic ou encore du "piratage". Tout cela existe mais n'est ni représentatif ni significatif dans le mode d'utilisation de ces systèmes. Tout système comporte ses abus.
C'est donc effectivement pareil pour les banques : certains en profitent mais beaucoup en subissent les conséquences en étant "complice" malgré eux puisque ne pouvant faire autrement ("à moins d'élever des chèvres dans le Larzac").

Les vrais causes de la situation actuelle ne sont jamais débattues dans les médias. On continue à s'enfoncer toujours plus profondément dans la désinformation la plus totale (sauf sur certains sites internet pas assez fréquentés...) ce qui explique qu'il y ai toujours des gens pour croire en ce système.

tout à fait N... Thierry !!

cette fois je suis d'accord avec toi, tout le monde ne pirate pas mais tous le monde sait que le piratage existe, lorsque ça créera un gros problème on tombera encore des nues ... comme pour le reste. On peut malheureusement difficilement faire marche arrière quand on a empreinté une voie.

d'accord ... ou pas

Mouai un peu simpliste comme réponse j'en conclu que tu n'as plus d'argument et pis c'est tout :-)

Au moins la dessus on est d'accord ...