proches Elysée sources Pierre Péan "Le monde selon K." : des proches de l'Elysée sources de Péan monde selon k proches elysee sources pean 3271

Selon Le Nouvel Obs de ce jeudi, des proches de l'Elysée auraient fourni à l'auteur du "Monde selon K." des "documents à charge", notamment des factures.

Des proches de l'Elysée auraient fourni au journaliste Pierre Péan des "documents à charge", notamment des factures, contre Bernard Kouchner, écrit le Nouvel Observateur paru jeudi 5 février.
L'hebdomadaire dit ignorer s'ils l'ont fait "sur ordre de certains conseillers du président de la République qui voudraient se débarrasser du ministre des Affaires étrangères" ou dans le cadre d'un "règlement de compte dont la 'Françafrique' a le secret."


 [Lire l'article complet sur tempsreel.nouvelobs.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

LE MONDE SELON K

NOTE DE LECTURE PARUE DANS MIDI MADAGASCAR DU 6 AVRIL 2010

LE MONDE SELON K par Pierre PEAN. Ed Le confort de Lecture , juillet 2009 ; 455 pages .
Pour bien placer l’ouvrage dans son contexte, il nous paraît, au préalable opportun de présenter brièvement l’auteur :
Journaliste prolifique Pierre Péan s’est particulièrement intéressé aux scandales politiques (articles sur l’« Affaire des diamants » de Giscard pour Le Canard enchaîné ; Affaires africaines, sur le Gabon, pays symbole des relations franco-africaines souterraines et affairistes ; V sur le premier scandale d’Elf ; L’Argent noir, sur la corruption dans les pays du Sud) et aux affaires étouffées (Manipulations africaines, sur l’Attentat contre l’avion d’UTA).
Pour compléter ce tableau, il y a lieu de préciser que cet iconoclaste, qui n’est d’aucune coterie, a pratiquement gagné les procès intentés par les puissants et les « bonnes consciences »
( parmi lesquels Jacques Foccart et SOS racisme).
Le Monde selon K
Dans ce livre, publié en février 2009, Pierre Péan s’attaque une fois de plus à forte partie puisqu’il met en cause non seulement Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères à l’époque de la parution du livre , le « french doctor » idole des foules, célèbre pour son action et le droit d’ingérence humanitaires mais encore sa compagne Christine Ockrent, la « reine Christine » qui fait la pluie et le beau temps dans le milieu médiatique français voire francophone.
Le livre fourmille de précisions. Nous ne les reprendrons pas toutes pour ne pas lasser le lecteur et nous nous contenterons de glaner quelques unes pour faire ressortir ce qu’on pourrait appeler la « méthode Kouchner » c’est-à-dire :
Comment transformer la renommée acquise dans l’action humanitaire, en instrument de mobilisation pour les causes les plus ignobles et, surtout, en tirelires particulièrement juteuses pour ses intérêts personnels et pour les « sociétés-écrans » créées pour camoufler turpides et conflits d’intérêts.
On sait, depuis Confucius, à quel point il est fondamental de « rendre aux mots leur dénomination » et, depuis Orwell, combien les mots peuvent être des armes.
Pour avoir utilisé pour la première fois, lors de son expérience au Biafra, le terme « génocide », le « french doctor » a pris conscience de la force de ce mot connoté « qui hante la (mauvaise) conscience occidentale depuis 1945 … » tout en arrachant des larmes dans les chaumières de Neuilly .
Notre french doctor, qui a plus d’un tour dans son sac, saura l’utiliser hors de propos.
Le monde est désormais pour lui, dans une lecture manichéenne de l’histoire, partagé entre les « bons » et les « mauvais », et Médecins sans frontières »- dont il n’est pas au demeurant le fondateur- transformé en « Militaires sans frontières ».
Et le monde entier d’être dupe du cabotinage de ce Tartuffe qui ne travaille jamais sans médiatisation comme le prouve le sac de riz que le « french doctor » a transporté sur son dos en Somalie, après trois répétitions avant d’être filmé !
Penchons-nous donc maintenant sur les procédés avec lesquels il veille sur ses intérêts : quelque temps après sa nomination au Quai d’Orsay sa compagne, Christine Ockrent, a été nommée à la tête de France Monde et le journal Libération de commenter : « L’information de France Monde aux mains de l’épouse du chef de la diplomatie française, voilà qui peut faire tousser . »
D’aucuns pourraient nous reprocher de nous immiscer dans la vie privée d’autrui, aussi jetterons-nous vite un voile pudique sur ces agissements et aborderons rapidement ses actions aussi juteuses pour lui que pernicieuses pour les Africains en Afrique.
Bien que son expérience de l’Afrique ait été assez rudimentaire le « french doctor » a vite compris qu’il avait là un terrain pratiquement vierge pour faire fructifier ses sociétés écrans, spécialistes « de l’amélioration des systèmes de santé en Afrique, qui ont perçu la modique somme de 4,6 millions d’Euros grâce à des contrats passés avec Omar Bongo et Sassou Nguesso qui avaient eux-mêmes besoin d’un « réseau d’influence » au sein du gouvernement français. Car notre ministre était aussi consultant notamment pour Total en Birmanie !
Au total, ce livre de Pierre Péan est avant tout un livre démystificateur qui nous montre à quel point ‘le « fléau du bien » peut se transformer en « angélisme exterminateur » qui, à la limite et en toute bonne foi, peut servir de justification à l’Inquisition et au massacre des Aztèques et des Incas.
Ceux qui se sont adressés à des autorités politiques au nom d’une démocratie mal comprise et de la confusion entre calme et paix des cimetières. , en croyant que leurs œuvres charitables leur donnaient tous les droits , devraient en tirer les leçons.

Comment by RABETA — April 6, 2010