SDF pauvreté On avait mal fermé la porte on avait mal ferme la porte 12698

On a eu beau transformer l’espace public en désert sans bancs, vidéo-surveillés et traversés au pas de course par les veinards qui ont su se vendre à un patron, c’est peine perdue. Les pauvres prolifèrent.

Histoire vécue par un éduc’ de l’association des Cités du Secours catholique.


 [Lire l'article complet sur cqfd-journal.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :