récompense artistique quasi-totalité cabinet chauffeurs Ordre des Arts et Lettres : petites décorations (de Noël avant l'heure et) entre amis ordre des arts et lettres petites decorations de no l avant l heure et entre amis 6077

L'ordre des Arts et Lettres récompense "les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire, ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde". C'est du moins ce qui est écrit sur le papier.

C'est en fait la quasi-totalité du cabinet en poste qui a été arrosée. Le pire, c'est que certains, ayant déjà le rang de chevalier, sont devenus officiers, voire commandeur (pour le directeur de cabinet). C'est ainsi que Christophe Tardieu, pourtant suspendu, a été nommé officier et que son collègue hadopiste, Olivier Henrard, est devenu chevalier.


 [Lire l'article complet sur authueil.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

banana republica encore et toujours

et a suivre :

"Bourde, ou volonté de tourner la page après la bataille ? Jaimelesartistes.fr, le site qu'avait monté le gouvernement pour défendre la riposte graduée, est désormais exploité par des opposants à l'Hadopi. Le nom de domaine n'a pas été renouvelé par le ministère de la Culture.

Ouvert pour défendre la loi Hadopi contre vents et marées, le site Jaimelesartistes.fr subit le même sort que LesTelechargements.com qui avait été ouvert en son temps pour défendre la loi DADVSI. Le texte ayant été adopté, le ministère de la Culture n'a pas jugé utile de payer une dizaine d'euros pour renouveler le bail d'un an. Il est vrai que le site avait déjà coûté entre 50.000 et 85.000 euros, et qu'il était temps d'arrêter les frais.

Depuis son lancement, Jaimelesartistes.fr avait accumulé les gaffes. Monté par un gouvernement, censé défendre uniquement l'intérêt public, le site avait d'abord mal dissimulé les partenaires privés qu'il défendait (Canal+, M6, France Télévisions, TF1, Disqueenfrance (SNEP), UPFI, Sacem, SACD, SCAM, ARP, USPA, Neuf Cegetel, Numericable, Telecom Italia, et Orange). Il organisait une pétition pro-riposte graduée totalement bidon, et fut rapidement victime de premières attaques DDOS après que son hébergeur s'est vanté de pouvoir encaisser toute attaque. Lequel a finalement abdiqué, en expliquant ensuite qu'il était lui-même contre la loi. Ce que dira aussi l'hébergeur qui a pris la relève.

Le site censé défendre le téléchargement légal face aux sites pirates avait aussi référencé un site pirate parmi les sites légaux, et organisé des campagnes de spam en utilisant des méthodes jugées illicites pour des entreprises privées. Le ministère de la Culture s'était aussi inventé des soutiens parmi les artistes, ridiculisant toute sa campagne.

... Non renouvelé, le nom de domaine est désormais exploité par des opposants à la riposte graduée, qui affichent fièrement : "Jaimelesartistes.fr mais j'aime toujours pas les majors" en page d'accueil. Il publie de nombreux liens illustrés vers La Bataille Hadopi, la Quadrature du Net, Maître Eolas, Numerama, Tristan Nitot, PC Inpact, Read Write Web, Canard PC, et bien d'autres." ...

http://www.numerama.com/magazine/14433-jaimelesartistesfr-n-est-plus-le-nom-de-domaine-n-a-pas-ete-renouvele.html