publicité médicaments autorisée paquet pharma Vers l'autorisation de la publicité pour les médicaments... paquet pharma autorisation publicite medicaments industrie pharmaceutique 3094

A l'heure où l'on tire à vue sur les dépenses de Santé, un décret discrètement publié la veille de Noël autorise dorénavant les firmes pharmaceutiques à "parrainer" des émissions télévisées. En Europe, un "Paquet pharma" prévoit d'autoriser la publicité sur les médicaments à l'attention du grand public. Les lobbies pharmaceutiques trinquent... à notre santé.

Loi sur la publicité sur les médicaments

Un cadeau de Noël bien emballé

La France est le premier pays consommateur de médicaments en Europe. Le chiffres d'affaires hexagonal des médicaments a atteint 45 milliards d'euros en 2007 (dont 43% à l'exportation). Multiplié par quatre depuis 1990. Ce chiffre d'affaires est de 214 milliards d'euros pour l'Europe. De quoi satisfaire l'appétit des industriels ? Que nenni... Le décret "2008-1392" du 19 décembre est paru au Journal Officiel la veille de Noël, en toute discrétion. Il modifie "le régime applicable à la publicité télévisée, au parrainage télévisé et au télé-achat" et autorise désormais le "parrainage" d'émissions de télévision par les firmes pharmaceutiques. Sur France Télévisions, y compris.

Une industrie qui gagne à être connue

Au niveau européen, on voit les choses en grand. La commission a proposé, le 10 décembre 2008, d'autoriser les "communications" de l'industrie pharmaceutique, via "certains canaux" comme "Internet et les publications relatives à la santé". La télévision et la radio en sont exclues. Petits joueurs... Il est d'ailleurs amusant de voir comment le rapport de la commission assimile subtilement le "citoyen" et le "grand public" à des "patients", sans autre précision...

Actuellement, la publicité à destination du grand public pour les médicaments nécessitant prescription est autorisée dans 2 pays seulement : les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. Mais c'est sans compter sur les lobbies pharmaceutiques, qui ne s'en laissent pas... conter. Si elles n'ont pas encore le droit de "communiquer" auprès du grand public, une enquête de la Commission européenne a montré qu'elles investissent tout de même 23% de leurs budgets dans le marketing (visites médicales notamment), contre seulement 17% pour la recherche ! Et combien pour lutter contre les médicaments génériques, comme l'a révélé un récent rapport de l'UE ?

Au frais de la princesse

In fine, le "parrainage télévisuel", "l'éducation thérapeutique" ou la simple "communication" des firmes sur leurs médicaments seront payés par la collectivité et les patients, via la Sécurité sociale et les mutuelles... C'est l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) qui l'affirme, dans un rapport de 2007, estimant que le marketing pharmaceutique était un "moyen particulièrement coûteux" pour la collectivité de transmettre des "informations biaisées" aux médecins. Diagnostic largement partagé par la Cour des Comptes dans son rapport n°848 qui note que le patient "ne doit pas être abandonné aux firmes pharmaceutiques".

Réactions...

Lors des débats qui ont eu lieu à Bruxelles la semaine dernière, Anne Ferreira, député européenne socialiste d'Ile de France, a tenté de redonner leur sens aux mots : "une information fournie par l'industrie elle même, en dehors de l'étiquetage et des notices réglementaires, s'appelle une publicité et c'est sa répétition qui en fait un atout commercial concurrentiel" a-t-elle déclaré. Ajoutant que cette information publicitaire "a fait augmenter le volume des prescriptions ainsi que les dépenses de santé sans qu'on puisse observer une amélioration de la qualité des soins et de l'état de santé des Américains ou des Néo Zélandais".

La délégation socialiste française au parlement européen dénonce un "paquet pharma emballé par le commissaire en charge de l'industrie et des entreprises". "En confiant à Günter Verheugen, commissaire à l'industrie, la responsabilité du paquet pharmaceutique, la Commission a une fois de plus donné le ton. On pouvait penser que les médicaments relevaient des questions de santé; la Commission européenne a choisi de les considérer comme n'importe quelle marchandise" précise le communiqué.

Le Collectif Europe et Médicament s'énerve, lui aussi. Il dénonce des "offensives répétées des firmes, qui reçoivent des cadeaux coûteux pour la collectivité", insistant sur le besoin de "défendre le droit des patients à une information fiable sur les médicaments, et s'opposer aux stratégies marketing des firmes qui ciblent le public, tant en France qu’en Europe".

Résumons. Les laboratoires d'analyse médicale privatisés, la publicité sur les médicaments autorisée... à quand l'introduction en bourse des cabinets médicaux ? Pour une meilleure gestion de la santé publique... bien entendu.

(Documents : resume-presentation-info-patients.pdf, communique-collectifs-europe-medicaments.pdf)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

politiciens véreux

politiciens de merde !

bah quoi

Ils font attention à ta santé. Au moins tu sauras exactement à quoi te sert de boire l'eau du robinet... Je crois que c'est ici, qu'on parlait de ça récemment, non ?

Les médicaments ne sont pas de la lessive

Bonjour,

Article intéressant que ma communiqué Anne Ferreira Députée européenne.

Nous avons publié votre article sur le blog de la Section PS de Gauchy (Aisne). "La Lettre de Jaurès" http://lalettredejaures.over-blog.com/

Votre article est repris avec les liens vers votre site.

Avec nos remerciements.

Toutes nos Amitiés

"La Lettre de Jaurès"

Pour se vacciner contre le parrainage

Une méthode qui a fait ses preuves.

Au moment de la météo sur la TV, répétez-vous dix fois:
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
"La météo, avec MONCUL.COM"
Ca marche avec "le journal de l'éco," "votre région", "les infos pratiques", "le journal vous a été présenté par" etc peu importe.
Pratiquez cet exercice 3 fois et vous serez vacciné contre le "sponsoring". Et à mon avis vous éteindrez votre TV ou votre radio.
Archi efficace.

Et la pub pour la soupe au orties blanche ou dioiques ...?

Bonsoir !

Et... à Quand la pub pour la soupe aux orties blanches ou les orties dioiques ...???
Ahhh bon ??? faut que je me taise ???? pourquoi ???

Et les infusions de fleurs de "primevères officinales ( nom commun : le " COUCOU") , c'est interdit aussi ????
Faut pas en parler ??? Pourquoi ????

Alors, je peux envisager de dépenser mon argent pour une pub , vantant les mérites d'une cure à base de décoctions d'aubiers de TILLEUL, à tout le moins ????
NON???? pourquoi ???

Ah bon .... je savais que c'était interdit !!!!
Mais, bon ... je m'en fous... Je prend le gauche !

Bonne soirée !

publicite sur les médicaments

Cela fait des années que les trusts pharmaceutiques font la loi, notamment au niveau parlementaire en France, et maintenant à Bruxelles; les média n'en parlent jamais, mais leur démarche commerciale continue. consacrer plus d'investissement à la pub qu'à la recherche suggère de mettre en place des régles déontologiques, comme pour les médecins : aucune régulation et bien entendu une complicité de l'Etat qui les aide bien
La santé, les retraites sont un formidable marché financier pour les entreprises et donc leurs actionnaires ET cette source de profit est inépuisable...
ultralibéralisme et déréglementation dans tous les domaines. LA CRISE actuelle en est une preuve, et maheureusement, elle atteint la planète entière. Peu d'espoir que les choses s'améliorent, y compris pour notre belle planète.
Notre président supprime progressivement les libertés publiques ( justice, presse, réduction des services publics, aliénation par la télévision, groupes financiers propriétaires de la presse...) l'avenir est bien sombre et la réélection de Sarko est tout à fait possible car il la prépare de manière feutrée, mais certaine