Partis politiques : une «transparence» toute relative

Après le PS, l'UMP promet à son tour la «transparence» sur le nombre de ses militants. Xavier Bertrand évoque 250.000 adhérents, dont 40.000 nouveaux en 2009. Mais, comme pour le PS, les chiffres se contredisent.

La «transparence». Après le PS mi-2009, c'est au tour de l'UMP de la promettre à propos du nombre précis de ses adhérents.


 [Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :