Patronat

Top 10 des dirigeants les mieux payés en 2008 aux Etats-Unis

 Economiemagazine.fr - La crise n’affecte pas tout le monde, du moins pas les rois du pétrole. The Corporate Library vient de publier un rapport à propos des rémunérations des dirigeants américains. Découvrez quels ont été les patrons les mieux payés des Etats-Unis pour l’exercice 2008.

Zut alors... les patrons ne respectent pas le code de bonne conduite du MEDEF !

 Tempsreel.nouvelobs.com - Pour une surprise... Jean-Pierre Jouyet, président de l'Autorité des marchés financiers, a reconnu que les patrons continuaient de se remplir les poches. Et d'expliquer que si le code de bonne conduite du MEDEF était respecté, il n'y aurait pas besoin de loi sur les rémunérations des dirigeants.

Banques : les gros bonus sont de retour !

 Lexpansion.com - Goldman Sachs devrait distribuer les bonus les plus importants de son histoire cette année selon The Guardian. Malgré les discours et les projets de réforme du secteur financier, les banques d'investissement connaîtront-t-elles un nouvel âge d'or ?

Juge et partie : Votre employeur pourra contrôler vos arrêts maladie

 E24.fr - Le ministre du Budget Eric Woerth souhaite étendre sur tout le territoire l'expérimentation permettant de suspendre les indemnités journalières de salariés en arrêt maladie en cas d'abus relevé par un médecin envoyé par l'employeur, a-t-il annoncé jeudi 11 juin.

Les caisses (sombres) de congés payés du BTP renferment un trésor de 777 millions

 Rue89.com - Jean Arthuis a déterré un trésor caché du BTP : les artisans réclament une réforme, les géants du bâtiment font le gros dos.

Les patrons stockent pour limiter l'impact de grèves à venir

 Marianne2.fr - La consommation qui chute mais la production qui se maintient. Après Amora, Continental et Molex, les salariés d'Unilever craignent que leurs patrons soient en train de constituer des stocks... en vue des futures grèves que provoquerait l'annonce de la fermeture du site !

De Bercy à France Telecom, Stéphane Richard ne perd pas le fil

De Bercy à France Telecom, Stéphane Richard ne perd pas le fil Désopilant... Stéphane Richard, actuel directeur de cabinet de Christine Lagarde, quittera son poste de Bercy pour devenir numéro 2 de France Telecom, dont l'Etat possède 27% du capital. Un conflit d'intérêt ? La Commission de déontologie, saisie par l'interessé, n'y voit aucun problème... puisque le bonhomme a promis de ne plus serrer la pince de ses anciens collègues !

Le scandale des caisses de congés du bâtiment

 Capital.fr - Créées sous Léon Blum pour garantir le versement des congés payés, ces drôles d’institutions servent surtout les affaires de la FFB, le principal syndicat patronal du secteur. Et usent de méthodes diablement musclées pour collecter leurs cotisations.

Stéphane Richard, un pantoufleur (de plus) en Sarkozie

 Bakchich.info - Passer du privé au public et inversement : l’art du pantouflage maîtrisé à merveille par Stéphane Richard, actuel directeur de cabinet de Christine Lagarde et futur patron de France Télécom.

Une proposition de reclassement à 69 € par mois... en Inde

 Tempsreel.nouvelobs.com - "C'est la loi française qui nous oblige à faire par écrit une proposition de reclassement si on dispose d'autres sites (...) C'est la stupidité de la loi", se justifie le PDG de la société de textile.

Un proche de Sarkozy à la direction de France Telecom

 20minutes.fr - Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde, a pris soin de saisir la commission de déontologie...

Le MEDEF célèbre son Comité (invisible) des Sages, show devant...

Le MEDEF célèbre son Comité (invisible) des Sages, show devant... In extremis. Le 30 mars, à quelques heures de l'expiration du 999ème ultimatum adressé par le gouvernement, le MEDEF a annoncé la création d'un "Comité des Sages". A contrecoeur et sans grand intérêt. Pas aux vieux Sages qu'on apprend à faire la grimace...

Partage du profit : le rapport Cotis pointe le poids croissant des dividendes

 Lesechos.fr - Le directeur général de l'Insee s'apprête à rendre le rapport commandé par Nicolas Sarkozy sur le partage de la valeur ajoutée, du profit et les écarts de rémunération. Les dividendes ont représenté 16 % de l'excédent brut d'exploitation des entreprises en 2007, contre 7 % en 1993.

Chez Valéo, l'ex-patron espionnerait les salles de réunion

 Rtl.fr - Scandale en cours chez le sous-traitant automobile français Valéo... L'entreprise a découvert il y a quelques jours que son ancien patron, Thierry Morin, aurait mis en place un système d'écoute clandestin au sein même d'une des salles de réunion, au siège social, à Paris.

Salaires des patrons : comment en est-on arrivé là ?

 Alternatives-economiques.fr - La théorie de l'agence devait permettre que les dirigeants d'entreprise agissent dans le sens des intérêts des actionnaires, grâce à la mise en place d'outils incitatifs. Les bonus, les stock-options et les parachutes dorés ont bien profité aux managers, mais les autres bienfaits promis par cette théorie se sont révélés illusoires.

Emploi des jeunes : Nouveau paquet cadeau pour le MEDEF

 Humanite.fr - En visite dans le Val-d’Oise, Nicolas Sarkozy a dévoilé hier son plan. Une enveloppe de 1,3 milliard d’euros, dont la majeure partie est réservée aux entreprises.

Dexia distribue les bonus à la pelle

 Liberation.fr - François Fillon l’assurait hier : «Les cas choquants de rémunération des patrons attisent la violence.» Et bien voilà pour tous les salariés licenciés une nouvelle raison de s’énerver.

Natixis : 1,5 million d'euros pour 9 mois de travail, Beaufret tous frais payés

Natixis : 1,5 million d euros pour 9 mois de travail, Beaufret tous frais payés De février à novembre 2008, Jean-Pascal Beaufret aura - n'en doutons pas - été d'une efficacité exemplaire. Malgré les 2,8 milliards de pertes de sa petite entreprise, Natixis, il touche 1,5 million d'euros pour un passage éclair qui aura duré 9 mois. Une gestation sacrément féconde...

La crise encore loin de son paroxysme

La crise encore loin de son paroxysme L'Irlande, l'Espagne et la Grande-Bretagne s'enfoncent dans la crise. Les déficits explosent. Le G20 n'apporte que des réponses d'urgence, pour pallier à d'éventuelles défaillances d'Etats. La tension sociale monte tous les jours un peu plus... 45% des Français jugent maintenant "acceptable" la séquestration des patrons !

45% des Français jugent « acceptable » la séquestration des patrons

 Leparisien.fr - La radicalisation de la grogne sociale préoccupe le gouvernement. Le sondage réalisé par CSA pour notre journal ne va pas atténuer son inquiétude : 45 % des personnes interrogées jugent « acceptable » l’action de séquestrer des patrons. Ils ne sont pas majoritaires, et 50 % jugent que ce type d’action n’est « pas acceptable ».

Patronat : une filiale de l'UIMM aurait eu un compte en Suisse

 Tempsreel.nouvelobs.com - Le juge chargé de l'enquête sur la caisse noire de l'UIMM pourrait "trouver dans les comptes du GIM un nouveau terrain d'investigation".

2,2 milliards d'euros de stock-options et d'actions gratuites attribuées en 2008

 Lesechos.fr - La contribution patronale sur les plans de stock-options a rapporté 220 millions en 2008. Par extrapolation, cela signifie que l'équivalent de 2,2 milliards d'euros ont été distribués aux bénéficiaires de stock-options et d'actions gratuites.

Rémunérations des patrons : Un décret-poisson d'avril...

Rémunérations des patrons : Un décret-poisson d avril... Décréter pour ne rien dire. Le décret sur la rémunération des patrons a été publié au Journal Officiel : techniquement, il ne sert à rien et concrètement, il préconise des mesures qui ne changent rien. Pour reprendre les termes de Nicolas Sarkozy, les patrons "malhonnêtes" pourront continuer à s'accorder des primes grassouillettes aux frais de la princesse.

Le patron de la SNCF allemande tombe pour avoir espionné ses salariés

 Lexpansion.com - Surveillance d'emails adressés aux syndicats et aux journalistes ou contrôle des données personnelles des salariés : Harmut Mehdorn, l'un des patrons les plus tenaces d'Allemagne, n'a pas résisté aux révélations faites sur les pratiques de son entreprise.

Rémunération des patrons : réunion de crise au Medef - Vidéo

Rémunération des patrons : réunion de crise au Medef - Vidéo Stock-options et autres parachutes dorés sont dans le viseur des autorités. Rien ne va plus pour les patrons. D'où cette réunion de crise au MEDEF. En vidéo...

Rémunérations : les patrons font des efforts (Dessin)

Rémunérations : les patrons font des efforts (Dessin) Bonus, variables, stock-options, retraites chapeau, parachutes dorés, golden Hello... les patrons font quelques efforts (?) Mais qu'est-ce qui leur reste ? Une prime à la casse... toi pov'con, peut-être ?

Rémunération des patrons : des lois qui existent déjà...

 20minutes.fr - Différentes mesures ont déjà été votées par le Parlement pour encadrer les salaires et bonus des patrons... En vain.

Bonus, stock-options, parachutes dorés... les grands patrons au pilori

Bonus, stock-options, parachutes dorés... les grands patrons au pilori Un grand patron, ça gagne énormément. Primes de bienvenue, bonus, actions gratuites, stock-options, parachutes dorés, retraites chapeau... la panoplie est fournie et usée jusqu'à la corde. Depuis toujours... Alors, pourquoi tant de haine, aujourd'hui ? Simplement pour contenir la grogne sociale, à moindre coût.

Parachute doré de 3,2 millions d'euros pour Thierry Morin, PDG de Valeo

 Liberation.fr - Thierry Morin part avec 3,2 millions d’euros en poche. Sa société, Valeo, a pourtant perdu 207 millions d’euros en 2008, un plan de départ prévoie 1600 suppressions d’emplois et l’Etat a injecté 19 millions d’euros dans l’entreprise tout en prenant 8% du capital...

Société Générale : ces stock-options qui démoralisent un capitalisme (pourtant) moralisé

Société Générale : ces stock-options qui démoralisent un capitalisme (pourtant) moralisé Quatre dirigeants de la Société Générale ont touché un pactole de stock-options. Devant le scandale, ils ont dû publier un communiqué désopilant dans lequel ils annoncent renoncer à... rien, et que cette attribution est tout à fait conforme au code éthique du MEDEF qui était censé définitivement moraliser le capitalisme. Oups.