Christine Lagarde pénurie perception de rareté "Pénurie" contre "perception de rareté" : la novlangue en politique... penurie contre perception de rarete la novlangue en politique 8154

Point de "pénurie" de carburant en France, juste une toute petite "perception de rareté", dixit Madame Lagarde... Les mots ont un sens, mais finalement, on s'en fout ?

Christine Lagarde - perception de rareté

1000 pompes à essence sont à sec, selon les distributeurs ? Tout juste 200 stations "gênées" rétorque le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau. Quant à notre éminemment ri-goreuse ministre de l'Economie, Christine Lagarde, elle dément vigoureusement la "pénurie", préférant évoquer une "perception de rareté". Ce qui ne sera pas pour déplaire à notre Freud national, alias Alain Minc, pour qui la crise est "grotesquement psychologique". Et les Shadocks pompaient, pompaient... à vide.

Notons toutefois les progrès effectués par Dâme Lagarde, qui aura cette fois-ci évité de conseiller aux pleurnichards d'enfourcher leur vélocipède. Et continuons dans cette distorsion politico-grammaticale : Que penser en effet, du remplacement expresse du terme de "vidéosurveillance", au profit de "vidéoprotection" ? De la "rigueur" ? Que nenni, évoquons plutôt la "ri-lance"... Ri-golez pas !

Grand jeu con-cours...

Allez, vous aussi, jouez à notre jeu du meilleur trouvage de novmots qui changeront notre pays. Une grève ? Bah... tout juste une "impression d'oisiveté". La "fouille au corps" pourrait aussi devenir une "papouille rectale". Les "centres de rétention", des "lieux de divertissement temporaire pour étrangers en instance de libération". Le "bouclier fiscal", une "mesure contre la discrimination des courageux". La "censure", un dégrèvement moral.

On pourrait aussi décréter de ne plus dire "les Français coupent dans leur budget médical", mais "les profiteurs optimisent leurs gaspillages santé". De même qu'une "bavure policière" pourrait devenir un "acte de bravoure contre-insurrectionnel". Et un "Flash ball"... un "accélérateur de paix sociale" ?

"Le langage est l'instrument de la pensée", dit-on... Et la novlangue, celui de la pensée alambiquée ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Propagande

Pinocchio Sarkozy plus que tous ses prédécesseurs a réhabilité le ministère de la propagande, ce à tous les sujets.

Dès qu'il ouvre la bouche (lui ou ses complices) c'est pour sortir de purs mensonges .

"je fais ce que je dis, je dis ce que je fais mais je dis ce que je veut"

Petites propositions

La "charge de CRS" est un "fluidificateur de trafic", les "expulsions" sont des "incitations à la vie en plein air" et le "chômage des jeunes"... "des grandes vacances prolongées pour les plus fainéants" ?

Super article, en tout cas, bien vu pour l'effet de mode particulièrement agaçant voire dangereux.

Signé Po(p)litiques.blogspot.com

Pas nouveau...

Qu'une "charette" soit devenue un "plan social" date d'avant sarkocu... exemple parmi bcp d'autres hélas.

Il y a juste qu'avec lui, on a eu "remettre la france au travail" qui sonne particulièrement faux quand on a pêté les hight-scores à la présidentielle chez les +65ans, qui dans leur immense majorité ne travaillent plus... et semblent visiblement peiner à aligner la lucidité nécéssaire à saisir ces subtilités de language... et mieux voter!

Fort de ce constat, moi je propose "résoudre le pb des retraites" pour "croiser les fichier sympathisants UMP et retraités... puis aligner tout ça contre un mur".

En plus, ce sera plutôt des grosses retraites donc le système sera remis sur pieds illico... et vu que ces gens là aiment les fichiers en tout genre (et surtout de police), la boucle sera pour eux fort à propos bouclée...