Pour les députés, l'obsolescence programmée n'existe pas

Exit l’obsolescence programmée : le terme n’est pas mentionné une seule fois dans le projet de loi sur la consommation, actuellement discuté par les députés.

La majorité a refusé de voter les amendements du groupe Europe Ecologie-Les Verts, qui mettaient en cause cette pratique qui consiste à raccourcir artificiellement la durée de vie d’un produit. La fabrication de biens de consommation volontairement promis à une usure rapide a pourtant des impacts majeurs en terme de production de déchets, et d’emplois dans le secteur de la réparation. Mais les parlementaires n’ont semble-t-il pas eu à cœur de froisser les industriels, en ces temps de crise. Ils ont préféré confier le sujet à un nouveau groupe de travail, dans lequel les distributeurs – principaux opposants à l’extension de la durée de la garantie légale pour les biens de consommation – ne sont même pas présents...


 [Lire l'article complet sur bastamag.net]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :