Rama Yade Chine dictature France Inter Pour Rama Yade, la Chine ne peut être qualifiée de dictature - Vidéo pour rama yade la chine n est pas une dictature ne peut etre qualifiee de dictature video

Rama Yade était, jeudi matin, l'invitée de Nicolas Demorand sur France Inter. Elle refuse de taxer la Chine de dictature, elle contredit son ministre de tutelle, Bernard Kouchner, et elle estime que seuls les pays européens sont irréprochables du point de vue des Droits de l'Homme. Tout en un ! En attendant son démenti, ou ses excuses ?

Rama Yade - Chine dictature

rama yade chine dictature Selon Rama Yade, la Chine ne peut pas être qualifiée de "dictature". A la question "La Chine est-elle une dictature ?", Rama Yade répond  "Les choses ne se posent pas en ces termes (...) Il faut surtout éviter de plaquer les analyses occidentales sur d'autres réalités". Mais au sujet de la Birmanie, on ne se gênait pas pour parler de "dictature" rétorque le mécréant interviewer. "Attendez, c'est une junte militaire, ce n'est pas pareil, il ne faut jamais analyser les choses globalement, il faut toujours voir spécifiquement (...) Il faut voir d'où part la Chine" répond-elle. Et le questionneur de continuer, le bougre : "Quand on enferme des dissidents, quand on fait des arrestations en masse, quand on tire dans la foule, c'est bien ce qui définit au sens strict la dictature...". Réponse de l'intéressée : "On peut, on peut... (...) On peut parler, mais moi franchement je passe mon temps à agir...".

La Chine une dictature ? C'est un point de vue occidental, selon Rama Yade. Il faut voir d'où ils partent les Chinois... Curieuse conception des droits de l'Homme tout de même... Les droits de l'Homme ne seraient plus universels ? Tiens...

rama yade dictature chine Au sujet des "conditions" qu'il faudrait que la Chine remplisse pour que Nicolas Sarkozy se rende à la cérémonie d'ouverture, elle confirme ne pas avoir évoqué ces termes. Au passage, elle contredit son ministre de tutelle, Bernard Kouchner.

rama yade chine n'est pas une dictature Et enfin, elle déclare : "Si je ne devais parler qu'avec des gens supposés irréprochables sur le plan démocratique ou des valeurs des droits de l'homme, je ne parlerais qu'à des états européens". Exit les Etats-Unis, l'Australie, le Japon, le Canada... ? Allo... ?

Bon, cette fois-ci le démenti est impossible (quoi que... peut-être s'agit-il d'un montage...). Faudra-t-il en passer par des excuses, c'est à la mode en ce moment... ? Ce que c'est dur d'être secrétaire d'Etat ! Mazette !

L'interview est disponible en intégralité sur le site de France Inter. L'interview commence à 8h20, mais la vidéo présentée ne montre pas les extraits décrits ci-dessus, bizarrement. Il faut écouter l'émission en intégralité.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :