Proglio spontanément double rémunération double camouflet Christine Lagarde Proglio : plus de double rémunération mais 13 millions de retraite chapeau. Lagarde fait la girouette... proglio renonce a la double remuneration lagarde fait la girouette 6852

Henri Proglio, pédégé d'EDF et président de Veolia, renonce à sa double rémunération. Mais qu'on se rassure, il conserve sa retraite chapeau à 13 millions d'euros. Ouf. L'occasion pour Christine Lagarde de changer d'avis pour la deuxième fois en quelques semaines. Pirouette cacahuète...

Napakatbra

Le 5 novembre 2009, la ministre des finances Christine Lagarde répondait aux questions des sénateurs [Mediapart] : "Je suis de ceux qui se sont étonnés d'apprendre que, s'il était nommé, il ne renoncerait pas à la présidence de la société Veolia.(...) Peut-on exercer simultanément la présidence d'EDF, entreprise contrôlée par l'État, et celle de Veolia, société cotée en bourse ? Je souhaite appeler l'attention du Gouvernement sur les risques de conflits d'intérêts". Quant à sa rétribution ? "Il n'est pas question de cumul de rémunérations. M. Proglio n'en percevra qu'une, qui sera fixée le 22 novembre prochain, à l'occasion de sa nomination. Il serait raisonnable de tenir compte de sa rémunération chez Veolia... mais en aucun cas – je le précise à l'intention de ceux d'entre vous qui ne semblent être intéressés que par cette seule question – il n'y aura cumul." Clair et net !

L'imbroglio Proglio : 13 millions d'euros de retraite chapeau !

Sauf que si Proglio avait renoncé à son poste de Président de Veolia, il se serait assis sur plus de 13 millions d'euros de retraite. Le Document de référence 2008 de Veolia Environnement fait en effet apparaitre que ce versement était conditionné par "la présence de l'ensemble des bénéficiaires de ce régime au sein de la Société lors de la liquidation de leur retraite". C'eut été dommage. Le problème du conflit d'intérêts est donc oublié. Puis vint l'annonce fatidique. Le nouveau big boss touchera 1,6 million d'EDF et 450.000 euros de Veolia. Et Christine Lagarde n'a plus eu le choix. Il fallait sauver le soldat Proglio. Coûte que coûte. Mercredi, devant l'Assemblée, elle a donc multiplié les moulinets. Imparable : Proglio ne touche plus de salaire chez Veolia, comme promis, mais une in-dem-ni-té. Nuance ! Et puis de toutes les façons, un bon patron, ça se paie rubis sur l'ongle. Dont acte.

Girouette cacahuète

Sauf que vendredi matin, le vent a de nouveau soufflé, Henri Proglio a annoncé qu'il renonçait à son indemnité Veolia (jusqu'à preuve du contraire). Et la girouette a de nouveau tourné. Victoire ! Christine Lagarde s'en félicite. "Je pense que c'est la bonne décision, je me réjouis qu'il l'ai prise et je lui ai téléphoné pour le lui dire". Un mec bien, en somme... "Ce qui compte, c'est le résultat" dit-elle pour écarter les critiques sur ses retournements de veste successifs.

Risque politique

Reste deux questions : Primo, les deux groupes - Veolia et EDF - sont en concurrence directe dans certains secteurs. On imagine que les litiges vont se multiplier, et Proglio se retrouvera en première ligne. A moins qu'on ne nous dise pas tout ? Deuxio, qu'est-ce qu'Henri Proglio peut apporter de si important pour que le gouvernement prenne un tel risque politique ? A part que c'est un ami proche de Nicolas Sarkozy (de la bande du Fouquet's), on ne voit pas... Mais on va certainement nous expliquer.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Proglio‎ : 13 millions d'euros de retraite

13 millions d'euros de retraite... Effectivement, tout s'explique.
"Quand c'est trop, c'est Proglio‎", comme dirait l'autre

nés, avec un manche à balai, dans le derrière

et maintenant il ne reste plus qu'à attendre le petit couplet des journalistes, qui au motif que l'intéressé devra se contenter des 1,6 d'EDF, vont venir tartiner du papier sur le thème du VIRAGE A GAUCHE de Sarkozy.

L'art de se discréditer

L'art de se discréditer complètement aux yeux du public...
Quelles valeurs morales veut-on transmettre?
Et à cela s'ajoute 13 millions d'euros pour sa retraite?
C'est du bling-bling jusqu'à l'indigestion...
Je connais pleins de jeunes diplômés compétents bourrés de qualités professionnelles qui seraient capables d'assumer ses fonctions pour un salaire de beaucoup inférieur...
http://www.fep.com

Nos grandes écoles sont à la ramasse ...

@Anonymous
Il semblerait qu'en France on n'ait qu'un seul homme capable de prendre la tête d'EDF! C'est quand même dur comme constat. seul Proglio peut prendre la tête d'EDF! La chose est d'une telle évidence qu'il n'y a pas eu besoin de faire un appel à candidature et prendre le moins-disant à compétences égales; d'ailleurs personne ne se serait présenté hormis Proglio.
Donc le constat est le suivant: nos grandes écoles sont à la dérive totale et désormais incapables de former de futurs grands dirigeants d'entreprise. Puisque l'on nomme Proglio, il faut dans la foulée réformer nos grandes écoles...

Proglio‎ : 13 millions d'euros de retraite

Et comme les Français ne comprennent rien en rien, ils iront encore voter pour les mêmes en 2010 et 2012.

Allez brave gens, manger votre bout de fromage, buvez votre canon de rouge et regarder TF1 à 20 H!

ne pas, se tromper de scandale...

"l'affaire", n'est pas seulement là où les médias voudraient nous le faire croire. Certes, un million six annuel est un salaire qui sort un peu de l'habituel. Mais le vrai scandale c'est la façon dont depuis 2007, toute la voyoucratie du fric met ce pays en coupe règlée !

ben oui...

même que, c'est devenu, un véritable improglio

copier c'est pas beau

certes, deux personnes peuvent avoir eu la même idée... Mais on ne peut que s'étonner de la parution le 28 janvier 2010 à 1:15, sur le blog du désopilant Jean-Louis Bianco, d'un articulet intitulé :

Quel "improglio"...

Les amis de Sarko sont les amis du roi !

Henri Proglio fait partie des 55 amis de Nicolas Sarkozy qui ont eu le privilège de fêter avec lui son élection, au Fouquet’s, le soir du 6 mai 2007 :

• Mathilde Agostinelli, responsable de la communication de Prada-France

• Robert Agostinelli, fondateur du fonds d’investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office

• Christine Albanel, ex-directrice du château de Versailles, future ministre

• Bernard Arnault, président de l’entreprise du luxe LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France

• Arthur, producteur et animateur de télévision

• Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret

• Isabelle Balkany, premier adjoint de son mari, vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine

• Nicolas Baverez, essayiste, chroniqueur à l’hebdomadaire Le Point

• Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH

• Antoine Bernheim, banquier d’affaires, président de la compagnie d’assurances Generali

• Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro

• Basile Boli, ancien joueur de l’OM, héros de la finale de coupe d’Europe des Clubs champions 1993

• Vincent Bolloré, PDG d’Havas, sixième groupe de communication mondial, propriétaire de l’institut de sondages CSA.

• Zofia Borucka, top model, femme de Jean Reno

• Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1

• Conrada de La Brosse, dirigeante de la maison de l’Esprit de Château

• François de La Brosse, publicitaire

• Denis Charvet, ex-rugbyman du Racing, actionnaire de casinos

• Marie-Anne Chazel, comédienne

• Christian Clavier, acteur de cinéma

• Stéphane Courbit, ex-président d’Endemol France

• Agnès Cromback, présidente de Tiffany France

• Bruno Cromback, joaillier, PDG d’Augis 1880

• Jean-Claude Darmon, ex-président de Sportfive, ancien grand argentier du football français

• Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro

• Rachida Dati, future ministre

• Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain

• Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français

• Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière

• François Fillon, futur Premier ministre

• Bernard Fixot, éditeur de best-sellers

• Valérie-Anne Giscard d’Estaing, éditrice, épouse de Bernard Fixot

• Albert Frère, première fortune de Belgique

• Hugues Gall, président de l’Institut de financement du cinéma et des industries culturelles

• Pascal Gentil, triple vainqueur de la coupe du monde de taekwondo

• Pierre Giacometti, directeur général de l’institut de sondages Ipsos France.

• Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » du Président

• Claude Guéant, préfet, futur secrétaire général de l’Elysée

• Johnny Hallyday, première vente de disques en France

• Laeticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday

• Roger Karoutchi, futur secrétaire d’Etat

• Patrick Kron, PDG d’Alstom

• Bernard Laporte, sélectionneur de l’équipe de France de rugby, futur secrétaire d’Etat

• David Martinon, futur porte-parole de l’Elysée

• Alain Minc, président d’AM Conseil, conseil de grands dirigeants

• Henri Proglio, PDG de Veolia, ex-Compagnie générale des eaux

• Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre

• Jean Reno, acteur de cinéma

• Andrée Sarkozy, mère du Président

• François Sarkozy, frère du Président, vice-président du conseil de surveillance du groupe Bio-Alliance Pharma

• Guillaume Sarkozy, frère du Président, ancien vice-président du Medef

• Xavier et Sylvie de Sarrau, les meilleurs amis

• Eric Vu-an, maître de ballet au Ballet national de Marseille

• Richard Virenque, ancien coureur cycliste et maillot de jaune du tour de France

• Philippe Warrin, unique photographe présent au Fouquet’s, agence SIPA

http://www.marianne2.fr/Exclusif-les-invites-du-President-au-diner-du-Fouquet-s_a80603.html

mea culpa

eh ben, comme quoi, on a vite fait de lancer des accusations injustes : j'étais persuadé qu'Enrico Macias avait fait partie de la Cour (des miracles)

po-po-po...

le bon sens à lui seul aurait pu te permettre de rectifier, Anonymous : il était bien là, ce soir-là ; mais, vu que ce n'est qu'un second couteau, il n'a pas eu de place au grrrand dîner.

Proglio a planté les contrats avec Abu Dhabi

Proglio et Levergon se sont tenu tete et ont fait planté un contrat de 4 usine a Abu Dhabi...

Et au lieu de nous decrire cela.
Au lieu de nous demontrer comment ces inccapables ont fait preuvent de tous leur talent de grandes ecoles.. eh bien tous le monde tombe dans le panneau des 13 millions de retraites..

Ca s'appellent jouer au billiard!

Et oui nos elites (HEC, ENA, SC PIPO..) se sont fait mettre a l'amende par des coreen? mais si vous savez ceux qui sont a Madagascar (ah??), qui ont KIA en Hongrie (ah?) font de l'acier et ont des usines nucleaires en orient....

Ah nos elites ;) y'a plus qu'a savoir vendre! allez les blatringues au boulot et au cours du soir... question savoir vivre mondial vous etes a la ramasse!

Et ceux qui pleure de s'etre fait rouler peuvent prendre un thé d'orient! ca detend!

Bravo Kepco!