Projet loi Secret Défense Du secret défense à la défense des secrets d'Etat projet loi secret defense defense secrets etat 3482

Projet de loi : dès que l’Etat estimera que cela peut gêner ses petites et grandes manœuvres d’arrière-cuisine, citoyens, journalistes, magistrats, associations de défense se verront opposer à leurs questions un secret étendu : sur les risques d’une explosion, une fuite nucléaire, un accident maritime, un trafic d’arme, un fichage en réseau.

Le projet de loi n° 1216 relatif à la programmation militaire pour les années 2009 à 2014 (articles 12 à 14) va accroître sans limites précises les zones d’influences protectrice du secret défense en laissant le dessin de ses contours, au coup par coup, entre les mains du gouvernement. Le voile du secret va donc s’étendre sur de grands pans de l’activité gouvernementale.


 [Lire l'article complet sur lajustice.blogs.liberation.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

merci pour l info

elle est a diffuser le + largement possible ...

je signale un autre article fort intéressant, qui se termine d'ailleurs par "Quand l’entourage d’Omar Bongo menace la France d’un « grand déballage »

... Dans cet article au vitriol sont vilipendés les acteurs de la société civile gabonaises, la presse française « barbouze de la plume » qui s’en prend « de manière injurieuse, irrespectueuse, outrecuidante » à Omar Bongo, « les 10 000 Français qui vivent ou s’enrichissent au Gabon par l’entremise des grands groupes Français, Bouygues, Vinci, Total » , ou encore Bernard Kouchner « qui après un audit sur la situation sanitaire du Gabon n’a pas craché sur le milliard et quelques que l’Etat gabonais a payé pour son expertise. » Même les proches de Nicolas Sarkozy ne sont pas épargnés, le journal gabonais recommandant à la presse française de « s’interroger sur l’hôtel particulier de Carla » , au lieu de s’intéresser au patrimoine immobilier de Bongo." ......

http://www.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=730

Merci à vous, très

un problème, qui ne date pas d'hier

on paye aussi en partie la relative indifférence qui a entouré le vote de la loi Albanel sur les archives et qui bien entendu, quoi qu'aient laissé entendre à cet égard de serviles médias, a reconduit les clauses d'exception de la précédente loi de 1979 (cf. sûreté de l'Etat, Défense nationale, vie privée), permettant de verrouiller tout dossier un tant soit peu gênant.
Luc Nemeth