Quand les gratuivores passent à table

Comme tout le monde, Lorédan fait ses courses. Mais lui n’en paie qu’une partie. Son secret? Les containers des grandes surfaces.

«Je suis essentiellement végétarien et très sélectif dans mon choix. Je ne prends généralement que les produits bruts et bio afin de compléter mes achats au marché», commente-t-il. Comme quelques autres de leurs camarades, Lorédan et Vera sont freegans, glaneurs, gratuivores ou encore déchétariens.


 [Lire l'article complet sur lecourrier.ch]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

votez pour cet article : WIKIO    partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : LIVE partagez cet article : MYSPACE partagez cet article : NETVIBES partagez cet article : TWITTER partagez cet article : VIADEO partagez cet article : SCOOPEO partagez cet article : Strumble Upon 

Catégories :