fausse affaire espionnage Renault accusé cynisme intégral boomerang fausse affaire espionnage Renault Quand Renault anticipait le suicide de ses cadres accusés à tort d'espionnage quand renault anticipait le suicide de ses cadres accuses a tort d espionnage 13371

Ce sont des documents très embarrassants pour Renault, que révèlent France Info et France Inter...

Un échange de mails au sein du service communication du constructeur, au moment où a éclaté, en janvier 2011, la fausse affaire d'espionnage qui avait conduit au licenciement de trois cadres, trois salariés accusés à tort et sans preuve tangible. A ce moment-là, Renault avait prévu de communiquer sur le possible suicide de ces cadres.


 [Lire l'article complet sur franceinfo.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :