affaire Dexia Sarkozy Fillon ouvre bouche respirer Quand Sarkozy reçoit les "p’tits Belges"... Les dessous de l'affaire Dexia quand sarkozy recoit les p tits belges les dessous de l affaire dexia 2714

Début octobre, Yves Leterme et Didier Reynders sont convoqués à l’Elysée pour discuter du dossier Dexia. Le président de la République a une idée derrière la tête... qui n’est pas celle des Belges. Mais il obtiendra ce qu’il voudra ! En y mettant les formes...

Extraits choisis :

- Un ministre belge témoigne : "Depuis le début de l’épisode Dexia, Sarkozy voulait placer Mariani, son ancien chef de cabinet à la tête de Dexia. Il n’avait que ça en tête. Nous, on lui parlait de plan stratégique... et lui nous répondait chaque fois que tout ce dont Dexia avait besoin, c’était d’un nouveau management. Il nous a dit : On va débarquer Axel Miller. Point final."

- Et puis Axel Miller a un ennemi, dans la place. Bruno Deletré, ancien responsable de FSA, a été viré de la haute direction de Dexia en juin par Axel Miller. Or Bruno Deletré est devenu conseiller... de Christine Lagarde, la ministre française des Finances.

- "Sarkozy, raconte un homme présent à la table de l’Elysée, est vraiment tout-puissant. Et il aime le montrer." Pendant la réunion, il réclame un cigare. Un huissier vient lui proposer une petite boîte de havanes. Il le renvoie et réclame la version maxi, un boîte tempérée avec des cigares de premier choix qu’il propose à ses hôtes. C’est lui qui dirige la réunion. Les autres font de la figuration. Lui, il n’a pas besoin de consulter dans tous les sens pour prendre une décision C’est bien simple, quand Sarkozy est là, Fillon ne bouge pas. Fillon n’ouvre la bouche que pour respirer. Sarkozy fonctionne comme cela avec l’ensemble de son gouvernement. Au Conseil européen de Bruxelles qui suivra, les 15 et 16 octobre, Sarkozy fera le même numéro : il s’est tourné vers Jean-Pierre Jouyet, secrétaire à l’Europe et lui a lancé, devant les collègues : "Tiens, va me faire des photocopies..."

Ces extraits sont les plus croustillants, mais l'article complet est à lire absolument, pour mieux comprendre ce qui se trame derrière ces petits mouvements de capitaux...


 [Lire l'article complet sur lalibre.be]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :