maçon FISC Liliane Bettencourt fraude fiscale Selon que vous serez milliardaire ou maçon... que vous soyez milliardaire ou macon 11800

Quand un maçon planque 100 000 euros au FISC, il est condamné à un an de prison ferme. Quand une milliardaire escamote 100 millions, elle est simplement invitée à rembourser... et pis c'est tout.

Liliane Bettencourt Fraude fiscale

La semaine dernière, une info n'a pas fait la une des journaux.

Jusqu'à l'année dernière, Liliane Bettencourt dissimulait plus de 100 millions d'euros en Suisse (ce paradis fiscal qui "n'existe plus" dixit notre Robin des Lois national). Mais "en France, la loi est ainsi faite que la justice ne peut sanctionner les auteurs de fraude fiscale que si elle est saisie par la Direction générale des finances publiques. Ce qui laisse au pouvoir politique le soin de décider en dernier ressort qui sera traduit ou pas devant un tribunal" nous informe Sud-Ouest. Et, continue le journal, "bien qu'ayant dissimulé en Suisse plus de 100 millions d'euros depuis 2004, Liliane Bettencourt, la femme la plus riche de l'Hexagone, est assurée de l'impunité" car "le fisc n'engagera pas de poursuites pénales"...

100 millions d'euros... l'estimation est basse car il semblerait que d'importants mouvements aient eu lieu juste avant la repentance. Mais on n'en saura pas plus. Les héritiers se sont excusés, ils ont promis de rembourser (moyennant quelques amendes, parait-il) et ont juré qu'ils ne recommenceraient plus. Il n'en fallait pas plus pour combler l'administration fiscale (et politique) qui a donc décidé de ne pas s'aventurer sur le terrain judiciaire.

La (dure) lutte contre la fraude...

Début septembre 2011, "un maçon a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc à un an de prison ferme pour une fraude fiscale touchant à la TVA. L’administration fiscale, qui n’a jamais réussi à entrer en contact avec le chef d’entreprise qui a exercé à Saint-Brieuc, lui reproche de ne pas avoir versé 85 000 € de TVA" nous apprend Ouest-France. Et, le 24 novembre 2011, le Telegramme nous informe qu'un "maçon turc [qui] avait minoré son chiffre d'affaires pour limiter le montant de ses charges [...] a été condamné hier à 30 mois de prison, dont un an ferme, pour fraude fiscale". Le détournement était estimé à plus de 130.000 euros.

Mais ils n'avaient sûrement pas pensé à promettre qu'ils ne recommenceraient plus... les maçons.

 


 

Une pensée pour Jean de la Fontaine...

 

Les hommes animaux malades de la dette peste

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste [puisqu'il faut l'appeler par son nom]
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.

Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n'en voyait point d'occupés
A chercher le soutien d'une mourante vie ;
Nul mets n'excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d'amour, partant plus de joie.

Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.

L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J'ai dévoré force moutons.
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m'est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.

- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d'honneur.
Et quant au Berger l'on peut dire
Qu'il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.

Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.

L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.

A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

100 Me ou 30 Mf , l'impunité c'est une constante en France

Ils en pense quoi le fisc des 15 ans d’impunité qui ont été garantis au directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 Mf à travers le parquet de Paris, la direction des affaires criminelles et des grâces et la cour de justice, afin de préserver le rapprochement de deux journaux qu’on lit tous les jours ?

Sanctions toujours pas tombées 7 ans après que le mécanisme a été démonté en détail et à tous.

Voir Sm Usm Commission des lois Assemblée et Sénat.

Merci Monsieur De La Fontaine

Un beau souvenir que voilà.

Et les délicates modifications de l'auteur n'en changent malheureusement pas l'essence (oups un TOTAL Lapsus).

A+

les p'tits, les gros

M'en revenant au pays,
M'en revenant au pays,
J'ai rencontré trois amis.
M'approchant d'eux je leur dis,
M'approchant d'eux je leur dis:
"Que se passe-t-il par ici"?

C'est toujours les p'tits qui s' mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie,
C'est toujours les p'tits qui s' mouillent,
Les gros sont bien à l'abri!

Le premier me répondit,
Le premier me répondit:
"Le franc n' vaut plus un radis
Le pain est au prix du biscuit,
Le pain est au prix du biscuit,
L'or est moins cher que le riz".

C'est toujours les p'tits qui s' mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie,
C'est toujours les p'tits qui s' mouillent,
Les gros sont bien à l'abri!

Le deuxième a renchéri,
Le deuxième a renchéri:
"Au loin, on entend des cris,
Des cris, des coups de fusil,
Des cris, des coups de fusil,
Et tout cela signifie"...

Qu' c'est toujours les p'tits qui s' mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie,
C'est toujours les p'tits qui s' mouillent,
Les gros sont bien à l'abri!

Le troisième n'a rien dit,
Le troisième n'a rien dit,
Il pleurait sur son amie.
Elle est r'partie dans son pays,
Elle est r'partie dans son pays,
Y a plus de travail ici.

C'est toujours les p'tits qui s' mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie,
C'est toujours les p'tits qui s' mouillent,
Les gros sont bien à l'abri!

J'ai r'mercié les trois amis,
J'ai r'mercié les trois amis,
Pris mon sac, et suis parti.
Et de tout ce qu'ils m'ont dit,
Et de tout ce qu'ils m'ont dit,
Moi, j'ai retenu ceci:

C'est toujours les p'tits qui s' mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie,
C'est toujours les p'tits qui s' mouillent,
Les gros sont bien à l'abri!

http://www.michelbuhler.com/chansons_web/040%20Les%20P%27tits%20les%20Gros.doc

Paroles et musique: Michel Bühler.
Arrangement: Michel Devy.
Production: L'Escargot - Gilles Bleiveis.
1976

La Fontaine à Fric

http://www.urtikan.net/n-18/la-crise-en-themes/

En fait, tout dépend si vous

En fait, tout dépend si vous êtes franc (maçon) ou non.

différence entre fraudeurs et fraudeurs avec légion d'honneur

-1- Oui mais…la Betancourt n'a-t-elle pas la légion d'honneur…?...ce que n'a pas l'autre fraudeur…
-2- De nos jours un fraudeur se doit d'être porteur de la légion d'honneur…si possible remise de la main même du chef fraudeur…
-3- Non maisssssss…faut tout de même pas mélanger le fraudeur branquignol avec ses 130 000 € et la crème des crèmes des fraudeurs… de plus hautement décorés…décorations incorporant l'immunité pénale et autres…ce qui vas de soit dans se milieu…non ?

par rapport au branquignol...à combien d'années de taule la Betancourt devrait elle être condamnée...?
130 000 € = 1 année
100millions:130000=769années

y a t'il quelque chose à ajouter................

il y a une différence majeure

il y a une différence majeure que l'article ne pointe pas.
Dans le cas du maçon il y a eu volonté de dissimulation. Et c'est une vraie différence. Bettencourt a de meilleurs avocats, donc son optimisation fiscale (ce qui n'est pas illégal) n'est pas accompagné de volonté de dissimulation (par exemple, comment valoriser une île ???).
Je pense que l'article est inutilement à charge. Le vrai problème réside dans la somme de niches fiscales réservées aux plus aisés, ce qui "institutionnalise" la fraude fiscale.

Bettencourt a de meilleurs

Bettencourt a de meilleurs avocats, donc son optimisation fiscale (ce qui n'est pas illégal) n'est pas accompagné de volonté de dissimulation (par exemple, comment valoriser une île ???).

=> C'est la meilleure de l'année, celle-là. Bettencourt planque 100 000 millions d'euros au FISC en Suisse mais il n'y a pas volonté de dissimulation !!! C'est donc un scandale si elle a été sommée de rembourser les sommes ainsi extorquées au FISC. Vite une manif' !

Fallait y penser. Joli...

Jean Valjean?

A l'époque où j'habitais à Lyon, au dessus des Terreaux, il y avait un graffiti sur le mur, place des Capucins. Il y est resté longtemps, personne ne se souciait de la propreté dans ce quartier. Il a dû être repeint depuis que les pentes de la Croix Rousse sont devenues chic.

Il disait "Qui vole un pain va en prison, qui vole des millions va au Palais Bourbon".

C'était en 1971.

Signé non pas "anonymous", mais "Cultive ton jardin"