CERN expérience CLOUD interdit scientifiques conclusions scientifiques expérience rayons cosmiques formation nuages réchauffement climatique CERN Dérèglement climatique : les scientifiques du CERN "bâillonnés" rechauffement climatique les scientifiques du cern baillonnes 10866

Du jamais vu. Le big boss du CERN a interdit à ses équipes de tirer des conclusions scientifiques d'une expérience chargée de déterminer le rôle des rayons cosmiques dans la formation des nuages, et donc... du réchauffement climatique. Au CERN, le climat se refroidit...

Expérience CLOUD CERN censure

Le CERN mène actuellement, depuis 2009, une expérience dénommée CLOUD ("Cosmics Leaving Outdoor Droplets"). Une étude chargée de déterminer le rôle des rayons cosmiques dans la formation des nuages. Une publication était (très) attendue pour cet été. Mais le taulier du CERN, Rolf-Dieter Heuer, a interdit à ses équipes de publier leurs conclusions. Ça jette un froid...

Global (scientific) warning

CLOUD se base sur les hypothèses du physicien danois Henrik Svensmark, qui soupçonne les rayons cosmiques de constituer des "germes" permettant la formation de gouttelettes en suspension, et donc, des nuages. Une petite modification de la surface nuageuse engendrant d'importantes variations du rayonnement solaire au sol, la température globale de la terre pourrait dès lors être affectée par les fluctuations de l'intensité de ces rayons cosmiques.

Pour simplifier à l'extrême la vision de Svensmark, les nuages ne seraient pas le résultat du climat terrestre, c'est le climat qui serait en réalité le résultat des variations de la couverture nuageuse, et donc de l'intensité des rayons cosmiques, qui dépend de la force des champs magnétiques solaire et terrestre. Rien à voir avec l'activité humaine, donc... Problème : cette hypothèse (car il s'agit bien d'une hypothèse, à ce stade) n'a jamais été prise en compte par la communauté scientifiques (Le GIEC notamment, qui fait la pluie et le beau temps sur les décisions internationales relatives au climat). Les résultats de cette étude étaient donc très attendus, autant par les pro que les anti...

Des scientifiques la tête dans les nuages...

"Les résultats [de CLOUD] seront publiés d'ici peu. J'ai demandé à mes équipes de présenter les résultats de façon claire, mais de ne pas les interpréter. Ils seraient immédiatement jetés dans l'arène du débat hautement politique sur le changement climatique" a affirmé au Welt Online le Directeur Général du CERN. Ce qui amène plusieurs conclusions, évoquées par Nigel Calder, un journaliste scientifique renommé :

- Si le CERN a aussi peur de l'impact politique de ses résultats, c'est qu'ils vont certainement dans le sens de la théorie de Svensmark, ce qui ferait planer quelques nuages sur l'antienne scientifique du rôle de l'activité humaine dans le réchauffement climatique global.

- Le CERN a rejoint la longue liste d'instituts scientifiques "politiquement corrects" (faudrait-il plutôt dire "climatologiquement correct" ?). En clair, les scientifiques sont d'accord pour entrer dans l'"arène" politique... dès lors que leurs résultats vont dans le sens des théories dominantes. De fait, le CERN a cessé d'être un institut véritablement scientifique.

- Et, accessoirement, la publication attendue risque d'être assez... ennuyeuse.

Un petit graphe, pour la route, publié par The Register à partir des données de Svensmark : la première courbe représente les variations de température dans l'hémisphère nord (selon les différentes méthodes d'évaluation), la seconde retrace l'évolution de l'intensité des rayons cosmiques (selon les différentes méthodes d'évaluation). Le tout ramené à l'échelle du temps.

corrélation rayons cosmiques changement climatique

"Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage", disait Coluche. Et maintenant, ça marche aussi pour les scientifiques !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

rechauffement mon oeil

bonjour si vous écoutez cela vous verrez que l'on vous ment sur tous les tableaux

http://www.dailymotion.com/video/xev0lp_jm-roeder-anatomie-du-complot-du-no_news

c'est un docteur en physique TRÈS réputé

a bon entendeur salut

scientifiques baillonnés

Pour une fois que des résultats sont livrés sans interprétation intempestive, vous devriez plutôt être content.

la force des mots...

Je propose "GIECquement correct" et "GIECquement incorrect". C'est plus parlant, non?

Amusant/

Ecrire cela sur un site ayant pour non "les mots ont un sens" et qui dénonce ainsi la manipulation par le langage, il fallait oser.

delirium carbonum

Le GIEC est un mix de science et de politique. Le fait de publier le résumé pour décideurs avant le volumineux rapport scientifique, et avec des simplifications outrancières, a engendré le dogme du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique), avec une propagande éhontée à tous les niveaux. Donc, il est interdit de remettre en cause les travaux du GIEC : il y a trop de convergences d'intérêt pour tolérer le "GIECquement incorrect". C'est d'autant plus absurde que la base des travaux du GIEC est une hypothèse par défaut : le rôle pivot du CO2 sur T. Or la seule période de co-variation nette CO2-T est 1980-1998. Construire une usine à gaz sur ces seules bases n'est vraiment pas sérieux. Mais il faut "sauver le soldat GIEC", d'où cette censure du CERN....

Le GIEC es mort, Vive la Sciences !

N'hésitez pas à lire la dernière mise à jour du site de la Pensée Unique de Jean Martin....

site de Jacques Duran

Oui, c'est fait : le GIEC ne respecte toujours pas ses propre procédures, et son Président, Rajendra Pachauri, fait preuve d'un dogmatisme à toute épreuve (sans compter ses conflits d'intérêt).

On se demande bien pourquoi les recommandations de l'audit de l'IAC n'ont pas été suivies d'effet....

Voici un site qui en dit long

Voici un site qui en dit long sur ce réchauffement climatique qui est mis à mal. Il y a bien un équilibrage climatique depuis 10 ans. Le soleil est particulièrement mis en cause dans le climat mais ignoré par le Giec :
http://www.laterredufutur.com

Comment faire un scoop scientifique

Où est le problème avec le CERN? Vous le dites vous-même, les résultats seront publiés! Il y a une différence entre la crainte du directeur du CERN de voir des propos détournés par des journalistes qui n’auront retenu que les grandes lignes (souvent sans jamais les mettre en perspective) et le fait de cacher des résultats scientifiques à la communauté internationnale.

Je prends l'exemple des infos souvent rabachées sur le Groenland, ancienne "terre verte' qui prouverait que les variations du climat sont naturelles.
1/ La calotte glaciaire existe depuis 400 000 ans, cela a été prouvé grâce l’analyse de milliers de carrotages.
2/ Oui, il y a eu des zones plus vertes à certaines époques, là aussi des scientifiques l'ont démontré mais en aucun cas de phénomènes de l’amplitude et de la vitesse à laquelle cela évolue en ce moment. Ces mêmes études le prouvent.
3/ Seule l'info sur les "anciennes forêts" du Groenland tourne en boucle sur les sites climatosceptiques...et désormais dans le grand public.

Les craintes du directeur du CERN sont parfaitement fondées : une info scientifique mal interprétée peut faire d’énormes dégâts dans un public non averti. Et pour faire un scoop, vous trouverez toujours des journalistes pour rebondir sur une info à contre-courant…en oubliant de la remettre dans son contexte bien entendu!
Sans parler de personnalités en mal de notoriété médiatique(qui a dit Claude Allègre :-)

Je recommande à ceux qui reste sceptiques (et c’est leur droit vu qu’en 20 ans les mass média ont changé du tout au tout sur ce sujet!) l’excellent site http://www.skepticalscience.co.....-green.htm

Attention au(x) site(s) propagandiste(s) du Dogme

Le site skeptikalscience a pour seul objectif d'étouffer les sceptiques et de promouvoir le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique. Son nom est donc fort mal choisi...

Par contre, je vous recommande le site de Jacques Duran, qui a le mérite de nous informer sur les données d'observation, les travaux, les publications (dont celles du GIEC, avec ses incohérences et ses lacunes) et les expérimentations : http://www.pensee-unique.fr/

Incroyables propos.

Comment un site peut-il "étouffer" les sceptiques? Il se contente de donner un point de vue et d'apporter un contre-argumentaire vis à vis du climato-scepticisme. C'est une bizarre conception que de considérer que répondre à des objections est une façon de vouloir faire taire les gens.
Je ne déconseille pas pour ma part de lire le site pensée-unique, par contre j'encouragerai vivement d'aller voir sur d'autres sources d'informations défendant les thèses du giec comme le fait skeptical science.

CERN, nuages et censure .... ( par évhémère )

Pour les ufologues, c'est du "réchauffé" : depuis des décennies, ils sont confrontés à ces langues de bois où l'idéologie remplace la démarche scientifique !... Ce qui est déjà difficile pour eux dont le bagage essentiel consiste en une curiosité entêtée à essayer de saisir un phénomène qui s'ingénie à mystifier tous les systèmes de référence !... Et en guise d'encouragement, ils n'ont rencontré des milieux officiels que dénigrements voire insultes !...

BOF

C'est quoi cette persécution d'un tel ou un tel.

Mettez vous le nez dans un pot d'échappement et vous verrez que c'est toxique.
Mangez de l'engrais, des herbicides, et courrez aux urgences, qui vous donneront des médicaments qui au final vous feront crever( voir un billets antérieur de ce blog).

Le GIEC est un outils politique pour mettre en avant toutes ces causes moderne de cancers, et autres super maladies qui nous rongent.

Maintenant qu'ils aille trop vite en interprétation, qu'ils s'arrange pour prouver ce qu'ils veulent prouver, on trouvera cela dans toutes études qui se donne un but au départ.

Qu'ils lâchent des données bruts que d'autres examine et se mange le foie sur ces significations.

Mais je travail dans des serres de légumes et développe des allergies quand il passe de l'engrais. Et ce n'est pas ni Claude , ni GIEC qui me l'ont dit.

ON se pourrit la vie et vous voulez continuer?

Ouvrez les yeux, merci

stop!

Bonjour,
En matière de sciences, il ne devrait pas être admis de formuler des opinions, ni de chercher à promouvoir ses croyances. Cela vaut pour tous les intervenants, qu'ils soient écologistes ou allègrophiles.
Le GIEC a eu tort de conclure trop vite, et tort de se risquer à des prévisions chiffrées. A noter au passage la fourchette pour l'horizon 2100: +1 à 6°... Quand on ne sait pas, on n'avance pas de chiffres.
En revanche, ce même GIEC a su corréler augmentation du CO2 et montée des températures. L'étude couvre une trentaine d'années, avec des chiffres sûrs, et plus d'un siècle, avec des chiffres invérifiables et insuffisants (manque: plus de la moitié du globe).
Cependant, corrélation ne signifie pas: Lien de cause à effet, mais suspicion de lien de cause à effet. Par contre, si un tel lien existe, il existe une explication scientifique: L'effet de serre.
A noter le fait qu'il serait étonnant que l'augmentation des taux de CO2 et de CH4 n'engendrent pas un réchauffement mesurable.

Concernant la corrélation rayons cosmiques / magnétismes terrestre et solaire / nébulosité / baisse ou augmentation des températures...Pourquoi pas? Mais, même remarque que plus haut. Le parallélisme des courbes n'étant pas flagrant, cela ne pourra être considéré que comme une hypothèse au demeurant séduisante. Dans tous les cas, reste à comprendre la mécanique de la chose. Le lien est il direct ou indirect, à supposer qu'il existe?
Dans tous les cas, il faudra bien expliquer un jour ou l'autre les variations climatiques des siècles précédents. A noter le fait que la théorie des rayons cosmiques pourrait expliquer les grandes glaciations (elles interviendraient lors de notre passage dans un bras galactique).
En conclusion, je poserais donc l'hypothèse de causes multiples au réchauffement planétaire, parmi lesquelles, entre autres, la pollution industrielle et agricole.
La théorie des rayons cosmiques ne devrait donc logiquement pas remettre en cause la décision de limiter les rejets de CO2. Accessoirement, d'autres gaz sont également en cause (méthane, CFC,+ une bonne dizaine de gaz rejetés par l'industrie).
Et enfin, dans la mesure où l'on s'achemine vers une pénurie programmées d'hydrocarbures, il est plus que temps de commencer à produire de l'énergie autrement. J'ai même bien peur que l'on ait du mal à polluer dans une trentaine d'années si on ne trouve pas rapidement un substitut fiable à l'essence.
En bref, non seulement on ne comprend rien au réchauffement, mais ça n'est peut être pas le problème principal.
Que deviendront industrie et agriculture intensive sans pétrole, sans métaux, sans terres rares, autrement dit, dans une cinquantaine d'années?
A quoi bon faire des prévisions à l'horizon 2100 sans tenir compte de cette décroissance inéluctable que nous imposera la pénurie?
Alors, les rayons cosmiques...
Patrice

Enfin un peu de bon sens

Ceci dit, vous vous trompez sur un point fondamental: ce n'est pas d'une quelconque corrélation(bien faible vu que d'autres éléments interviennent) que l'on déduit le lien entre CO2 et température, mais de la compréhension d'un phénomène physique.
Il y a énormément de désinformations sur ce sujet.

CO2

Le journal Sciences et Vie a publié l'année dernière des courbes comparatives entre taux de CO2 et températures. Le parallélisme est tout de même assez frappant sur les trente dernières années. Concernant la période antérieure (1950 1980), la corrélation est nulle. Mais il faudrait prendre en compte les émissions de poussières de combustion, qui ont été réduites via l'adjonction de filtres aux cheminées d'usine, à cause des supposées "pluies acides", dont on n'est plus trop sûr de l'existence...(les dégats sur les arbres étaient en fait causés par des maladies)
Patrice

G Warming

http://www.clubdesargonautes.org/livreclimat/sommaire.php
http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/climat-aide-toi-car-le-ciel-ne-t-aidera-pas_953940.html
http://www.onerc.org/
http://www.ivcongresointernacionalecosistemas-secos.com/index.php
http://www.clubdesargonautes.org/livreclimat/images/lacroix19avr2011.pdf

Article très tendancieux.

Vu que le débat sur le changement climatique, largement plus médiatique que scientifique est en effet hautement politique, que les simplifications, les caricatures y sont nombreuses, on ne peut que louer l'attitude du CERN qui cherche à simplement calmer le jeu.

Attend-on d'une organisation scientifique comme celle-ci qu'elle proclame:
"le réchauffement climatique est un mythe" ou bien
"le climato-scepticisme réfuté"?

C'est d'autant plus absurde que vu que le climat est un phénomène multi-factoriel les positions radicales ont de bonnes chance d'être fausses.

CERN = 666

CERN = symbole sataniste 666 ! Pfff quelle bande de farceurs.. Tous les mêmes dégénérés.. Le réchauffement, pfff absurde, aussi absurde que la théorie du co2 (gaz a effet de serre) !! Tous des crapules et des menteurs. Les scientifiques ont les yeux qui "cern" ... a force de raconter toujours des énormités, ça fatigue...