Résultats référendum Irlande Traité Lisbonne OUI gagné scandale Référendum en Irlande : Les YES men ont pris le contrôle du NO man's land referendum irlande resultats oui non 5715

Ils n'avaient pas compris la question. Elle leur a été reposée... Et cette fois-ci, Ô surprise, les Irlandais ont dit "Oui" au Traité de Lisbonne... On ne s'y attendait vraiment pas ! Alors maintenant, on fait quoi... On juge à la différence de but ou on fait une belle ?

Résultats référendum Irlande sur le Traité de Lisbonne

[Mise à jour 4 octobre 10h, résultats définitifs : les Irlandais ont approuvé le traité de Lisbonne avec 67,13% de "Oui" contre 32,87% de "Non", et un taux de participation de 58%. Ils avaient rejeté le texte au premier référendum en juin 2008 avec 53,4% des voix et un taux de participation de 53,1%].

Hier, les Irlandais étaient à nouveau priés de valider le Traité de Lisbonne, quinze mois après l'avoir rejeté une première fois. Il n'y a "rien d'antidémocratique" à ce que l'Irlande revote, déclarait The Irish Times, juste avant le référendum. Il n'y aurait donc aucun problème démocratique à ce que le peuple revote une troisième fois ? La bonne blague...

Trois "Non" populaires qui deviennent trois "Oui" politiques : Le référendum ne serait-il, finalement, qu'un sondage comme les autres ?

Le résultat définitif du référendum sera connu vers 18h30 (à suivre sur l'Irish Times). Mais tout le monde s'accorde déjà sur une belle victoire du "Oui". A 15h30, le "Oui" emportait 64% des voix après dépouillement de plus de 16% des suffrages (résultats officiels). Sur les 13 premières des 43 circonscriptions dépouillées en début d'après-midi, seules deux ont majoritairement rejeté le traité. Ce qui laisse peu de place au doute... D'ailleurs les chefs d'Etat européens commencent déjà à lâcher leurs communiqués, trois heures avant les résultats officiels ! Intéressant...

Le quotidien irlandais parle d'une "majorité décisive". Même l'homme d'affaires Declan Ganley, figure de proue du camp du "Non", a admis la "victoire très convaincante" du "Oui". Dont acte. Jusqu'à présent, trois peuples (Français, Néerlandais et Irlandais) ont dit "Non" à ce traité (ou au précédent, le Traité de Constitution européenne, quasiment identique). Las, trois ans plus tard, les trois Etats se sont finalement décidés à parapher le document.

Pologne et République Tchèque

Pour la suite des évènements, la Pologne et la République Tchèque posent problème. Si le président polonais Lech Kaczynski est clairement eurosceptique, c'est surtout celui qui se décrit comme un "dissident européen" qui inquiète. A savoir, Vaclav Klaus, le président tchèque qui refuse toujours de signer le Traité. Et pour le faire changer d'avis, il semblerait que les institutions européennes soient prêtes à beaucoup de sacrifices, y compris à faire pression sur la classe politique du pays pour... le destituer. On nage en pleine ingérence. Mais doit-on vraiment s'arrêter à ce genre de détails ?

Grande Bretagne

Ensuite viendra le vote des britanniques, qui fera à coup sûr couler beaucoup d'encre. Car pour les convaincre, les autorités ont d'ores et déjà prévu d'insister sur le côté libéral du texte ! Tout le contraire de ce qui nous a été conté jusqu'à présent. Aura-t-on à ce moment là le droit de revoter ? Autre source d'inquiétude pour l'Union Européenne, les tories britanniques (conservateurs), favoris pour les prochaines élections qui devront se tenir avant le mois de juin 2010 sont... opposés au traité !

Il va (encore) y avoir du sport...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Quelle histoire!

Et au fond un véritable scandale: Ce traité d'une europe que beaucoup ne comprennent plus (elle n'a ces 15 dernières années que favorisé les délocalisations intra communautaires avec l'intégration de pays de l'est, sous développés... et donné la monnaie unique qui a signifié bcp d'inflation pour les populations... et moins de frais de conversion pour les délocaliseurs!) a été en majorité rejeté dans les états ou l'on a fait référendum.

Et on s'assoie sur la volonté des peuples! Elle laisse vraiment un sale arrière gout, la "démocratie" europpéenne!

Allez vouloir donner des lecons aux autres (chinois...), après cela? Vous passerez pour un "sha-ke-ki"!!!

Croissance en U2 sinon j'envoie les V2 !!!

Des masses de triches pour les masses tristes jusqu'à ce qu'elles la lisent bonne...
Je proteste, il y a quelque chose de pas catholique la dedans !!!
Aussitôt que la grande bretelle a le boyaux démuni elle tire dessus comme deux guirlandes...

il manque pas d'air l apprenti tsar

"Samedi 3 octobre, 15h46 AP

Le président français Nicolas Sarkozy a estimé samedi qu'en votant majoritairement "oui" au référendum sur le traité de Lisbonne, les Irlandais "ont clairement fait le choix de l'Europe", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

Selon les premiers résultats du nouveau référendum organisé vendredi, le "oui" s'achemine vers une large victoire. Les électeurs irlandais ont apporté une "victoire convaincante" au traité de Lisbonne, s'est félicité le ministre irlandais des Affaires étrangères Michael Martin, qui prévoyait environ 60% des suffrages en faveur du texte.

"Ce vote, qui couronne les efforts accomplis notamment lors de la présidence française pour apporter une réponse aux préoccupations qu'avaient exprimées les Irlandais, est une grande satisfaction pour tous les Européens", souligne M. Sarkozy. "Il permet de franchir une étape décisive en vue de l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne."

"La France souhaite que les Etats qui ne l'ont pas encore fait achèvent le plus rapidement possible leur procédure de ratification pour que le traité de Lisbonne puisse entrer en vigueur avant la fin de l'année, comme les 27 s'y sont engagés", ajoute-t-il. AP"