Espionnage Renault Renault : “J’ai fait les poubelles des salariés” renault j ai fait les poubelles des salaries 9172

Pierre, 50 ans, a travaillé au service de sécurité de Renault, rattaché au Technocentre de Guyancourt.

Entendu par la police après le dépôt de plainte d’un délégué syndical, il a reconnu avoir espionné en 2002 la vie privée de celui-ci. En exclusivité pour France-Soir, il détaille les exactions dont il s’est rendu coupable, en compagnie d’hommes toujours en poste aujourd’hui.


 [Lire l'article complet sur francesoir.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

B.D.M.

Ca donnerait presque envie de créer un site internet, sur le modèle de V.D.M.

Mais bon, une vague de suicides n'arrive pas par hasard. Renault tourne mal, c'est pas nouveau et on peut pas dire que Ghosn inverse la tendance, bien au contraire.

Dès qu'une boite est dirigée par une saloperie de financier ("cost-killer" en temps de crise) ça tourne mal qqsoit l'état de l'économie:

-En période faste, ça rachète tout et n'importe quoi pour donner l'illusion de croitre plus vite que les autres... bien souvent des chose qui ne valent pas leur prix... et quand ça pête la boite est ruinée et le connard part avec son parachute doré alors qu'il mériterait d'être suicidé.
-En période sombre, ça envoie d'abord la production ailleurs avec les cons d'actionnaires à courte vue qui applaudissent... puis comme il est toujours utile d'avoir les bureaux d'études pas trop loin de la prod, ne serait-ce que pour faire un produit industrialisable et suivre les problèmes... le reste suit qq années plus tard et ne reste que friches industrielles.

C'est simple, cette boite ne me donnes même plus envie de lui acheter une bagnole.

Les "voitures à vivre" sont devenues "un constructeur à mourrir".