Risque attentats France terrorisme La terreur est humaine risque terroriste majeur 8055

Après les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, le niveau d'alerte antiterroriste est passé au rouge. Depuis, il n'a pas foncé d'un iota. Malgré les déclarations terrifiantes de nos autorités...

Menace terroriste majeure

01/03/2005, Dominique de Villepin affirme que "les groupes terroristes cherchent à se doter d'armes de destruction massive [...] Face à la menace bio-terroriste, nous devons redoubler d'efforts [...] Le niveau de la menace terroriste est aujourd'hui particulièrement élevé".

26/09/2005, Nicolas Sarkozy sur France 3, peu après la (re)diffusion d'une émission intitulée "Terrorisme, la menace nucléaire" : "La menace existe et elle est à un niveau très élevé".

11/09/2006 : Le numéro deux d'Al-Qaida appelle les terroristes algériens à être "un os dans la gorge des croisés américains et français", et à semer la terreur "dans le coeur des traîtres et des fils apostats de France". Menaces qui "confirment le niveau élevé de la menace pesant contre notre pays", affirme dans la foulée le ministère de l'intérieur. Confirmé par Christophe Chaboud, chef de la lutte antiterroriste, qui relève "toute une série de signes très inquiétants" qui font courir un risque "très élevé" à notre pays. Nicolas Sarkozy estime pour sa part que "la menace terroriste sur la France est élevée et permanente".

11/04/2007 : Le ministre de l'Intérieur, François Baroin, déclare que "la France est sous la menace d'actes terroristes".

08/10/2007 : le patron de la DST, Bernard Squarcini, affirme que la France se trouve "sous une double menace", sur son "territoire national et ses intérêts à l'étranger". Le risque est, selon ses dires, "à un niveau élevé".

11/01/2008 : Après l'annulation du Paris-Dakar, Bernard Kouchner évoque la nécessité "d'affaiblir le terrorisme international, dont on sait qu'il se réveille". "Nous sommes en état d'alerte permanent". Ce jour là, L'Express titre en Une "Menaces terroristes sérieuses à Paris".

17/06/2008, Nicolas Sarkozy se lâche : "La menace est là, réelle, et nous savons que cette menace peut prendre demain une forme nouvelle, encore plus grave, avec des moyens radiologiques, chimiques et biologiques [...] Nous ne pouvons exclure la réapparition d'une menace majeure, de quelque nature qu'elle soit, qui mettrait en péril la survie même de la Nation. Alors aujourd'hui, la menace immédiate est celle d'une attaque terroriste".

16/12/2008 : "La menace terroriste est forte", mais "la France ne cèdera pas" déclare François Fillon.

01/12/2009 : "En France, tous les signaux attestent d'une menace bien réelle et toujours préoccupante" tonne Brice Hortefeux.

18/09/2010 : "La France est sous le coup d'une menace terroriste majeure" assène Squarcini, elle n'a "jamais été aussi grande" et "tous les clignotants sont au rouge".

Ça va finir par se savoir... A suivre.

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :