Roselyne Bachelot, ministre… placebo ?

Alerte enlèvement : Roselyne Bachelot a disparu. Du Red Bull au porc irlandais contaminé, aucun commentaire ne filtre du ministère de la Santé, ou si peu. Et pour cause... la ministre est systématiquement court-circuitée par ses collègues du gouvernement. "Si vous la retrouvez, n'agissez pas seul"...

Roselyne Bachelot

La Santé au service de l'industrie

Tapez "Bachelot" dans Google Actualités, et vous obtiendrez une page presque vide. Seuls quelques articles relatent les plaintes des personnels hospitaliers. Rien de plus. Comparez maintenant avec une recherche sur un autre ministre du gouvernement, la différence est flagrante. Mais pourquoi donc ? La réponse est simple : la santé ne dépend pratiquement plus du ministère de la Santé et Bachelot se retrouve désoeuvrée, condamnée à courir derrière les siffleurs de Marseillaise et à regarder la Star-Ac le vendredi soir...

Alimentation équilibrée

Début février 2008, Roselyne Bachelot avait montré les crocs. Il s'agissait "d'inciter les industriels de l’agroalimentaire à arrêter de faire la promotion des boissons et des aliments trop gras ou trop sucrés [...] pendant les tranches [publicitaires] destinées aux enfants" à la télévision. Et si fin avril, "l'auto-discipline" des différents acteurs du secteur n'y suffisait pas, "je proposerai des mesures législatives d’interdiction", menaçait-elle alors. On allait voir ce qu'on allait voir... Las, en ce début décembre 2008, il n'y a toujours pas l'ombre d'une miette de loi en provenance du ministère de la Santé à se mettre sous la dent. Pour deux raisons, le lobbying de l'industrie qui a calmé les ardeurs de Roselyne Bachelot, d'une part, et le transfert du dossier à Christine Albanel, ministre de la Culture, d'autre part. Une mesurette est actuellement à l'étude, qui n'aura guère d'impact.

Red Bull

En mai 2008, la boisson saupoudrée de taurine était autorisée en France, sous la menace de sanctions économiques de la part de l'Union Européenne, malgré les risques sanitaires soulevés par l'AFSSA. Roselyne Bachelot a protesté pour la forme, car la décision a été prise de Bercy par Christine Lagarde, reconvertie spécialiste de la santé pour l'occasion.

Téléphonie mobile

Suite à la publication d'études scientifiques et aux décisions de justice récentes mettant en avant le danger des téléphones portables pour la santé, Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, a convoqué le 17 octobre une réunion avec les opérateurs GSM. Oubliant par la même les associations et le ministère de la Santé. En gros, cette petite réunion portant sur les dangers du portable ne concernait que les industriels. Curieux...

Sida

Cet été, pendant les Jeux Olympiques, alors que Roselyne Bachelot défilait fièrement à Pékin, se tenait aussi la XVIIème Conférence internationale sur le Sida, rassemblant les plus hauts responsables mondiaux impliqués dans la lutte contre cette maladie. Le ministère de la Santé n'était pas représenté, pas plus qu'aucun ministère français d'ailleurs. Mais gageons que Carla Bruni saura reprendre les choses en main.

Privatisation des labos

Roselyne Bachelot est actuellement sommée par l'Europe de modifier la législation française afin de permettre la privatisation des laboratoires d'analyses médicales. Autrement dit, la santé publique deviendrait un secteur marchand comme les autres. Roselyne Bachelot, en tant que Gardienne de la santé publique, aurait pu protester, demander un arbitrage à la Cour de Justice des communautés européennes (CJCE), mais la ministre a préféré "sortir du contentieux et proposer une réforme dont nous aurions l'initiative". Elle appelle aussi à une concertation généralisée sur ce sujet, tout en avouant que le projet de loi sera promulgué... par ordonnance, donc en dehors de toute obligation de discussion publique. Chut...

Signalons tout de même quelques interventions efficaces de Roselyne Bachelot : sur le danger des ondes GSM, elle a courageusement demandé une étude complète à l'OMS. Sur le danger des téléphones mobiles pour enfants, elle a émis des doutes, tout en laissant les objets en vente libre - principe de précaution (économique) oblige. Sur les "Open Bar", aussi, elle a sévi, pondant un texte qui interdit la fourniture de breuvages alcoolisés au forfait, et qui s'applique aussi... aux dégustations publiques, dont le Salon de l'Agriculture et la Garden Party de l'Elysée ! Pourtant, Roselyne Bachelot sait aussi se montrer convaincante, lorsqu'elle le décide. Il n'y a qu'à voir comment elle a soufflé ces méchants siffleurs de Marseillaise, qui ne l'ont pas ramené !

Vous avez demandé un médecin ? Veuillez ne pas quitter, nous allons vous mettre en relation avec un conseiller clientèle...

Mise à jour 18h40 : ajout de la référence au texte de loi interdisant la Garden Party de l'Elysée

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Sans oublier l alcoolisation équilibrée

Peu après avoir annoncé des mesures pour lutter contre l'alcoolisation des jeunes, elle annonçait vouloir assouplir la loi et permettre aux lobbies de l'alcool de faire la de la pub sur le net.

Cette bonne femme avait été bien à l'époque du pacs pour les homos. Un exemple de + de la liquéfaction de l'honneur dès qu'on a une place à la table des soit disant puissants.

BEURK !

c est sûr

le net n'est pas du tout fréquenté par les jeunes.

la grosse bouffe

je viens de regarder le zapping de canal + (oui, l'émission où denizot invite pleiiiiiiiiiiin de pro-sarko) et j'ai vu un extrait où la bachelot dit qu'elle trouve très signifiant (elle est à table, c'est important pour la suite) que Ségolène Royal refuse d'être filmée en train de manger. Et de s'enfourner une grosse bouchée.

les dernières fois où j'ai vu la bachelot filmée, c'était en train de bouffer.

comment elle s appelait déjà la cochonne des Muppets ? Toutes proportions gardées, hein, car la cochonne des Muppets, elle, est sympathique.

Precaution

"Sur le danger des téléphones mobiles pour enfants, elle a émis des doutes, tout en laissant les objets en vente libre - principe de précaution oblige."

C'est un contresens: le principe de precaution dicte au contraire de retirer de la vente des articles qui pourraient etre nocifs.

économique

phrase modifiée, pour plus de clarté

@micalement

Pas placebo du tout !

Je vois qu'on ne vous a pas prévenu.

Roselyne Bachelot a été nommée au Ministère de la Bonne Santé. L'Etat, encore une fois, a oublié de publier le décret rebaptisant ainsi le ministère. En conséquence, comme elle ne s'occupe plus que des biens portants, la pauvre Christine est bien obligée de s'occuper, quand elle en a le temps, des malades. Bon on a juste oublié de lui dire qu'il existait une loi de santé publique prévoyant des objectifs à atteindre en 2008, qui, elle, a bien été publiée au JO. Bon d'accord c'était un précédent gouvernement qui s'en était chargé. Elle peut pas tout savoir non plus. Mais, quand l'essence était à prix d'or, elle a quand même conseillé de prendre le vélo. Avouez qu'il s'agit d'une attitude responsable, car tout le monde le sait, une activité sportive régulière comme le vélo contribue à une meilleure santé (surtout dans les grandes agglomérations où prendre le vélo est dénué de tout danger).

Le gouvernement transforme les malades en boucs émissaires et fait tout ce qu'il faut pour laisser la maladie gagner du terrain.

Les mots ont un sens ? Que signifient aujourd'hui "principe de précaution", "solidarité", "prévention" ?