Nicolas Sarkozy Grande-Bretagne La Sarkozye vue de Grande-Bretagne : "C'est Louis XV et Madame du Barry" sarkozy diplomatie telephone portable grande bretagne 3869

"Sarkozy ne nous aide pas vraiment à comprendre les hommes politiques français". C'est le titre choisi par Bruce Anderson pour un article paru dans le quotidien britannique The Independent, dans lequel il dépeint à sa façon un "régime" sarkozyen qui marche sur la tête.

En voici quelques morceaux soigneusement choisis...

Sarkozy vu de l'étranger

"Tony Blair peut se détendre. Son record d'opportunités manquées est facilement battu par Nicolas Sarkozy. Il y a deux ans, M. Sarkozy apparaissait comme un homme providentiel [...] Les Enarques font tourner [la France] depuis très longtemps, avec des résultats mitigés. M. Sarkozy avait dit à David Cameron combien il a admiré les réformes économiques thatchériennes des années 1980. L'homme s'imposait comme un nécessaire réformateur voué aux intérêts de la France. Mais rapidement après son élection", les choses ont mal tourné. "La stupidité remplaça alors la cupidité".

Le téléphone mobile nuit à la santé, et à la diplomatie

Lors d'une visite officielle en Italie, au cours d'une réunion avec Silvio Berlusconi, "au bout d'une demi-heure, le téléphone mobile du président Sarkozy avait déjà sonné à quatre reprises. A chaque fois, il a répondu et a eu une conversation [...] Ainsi, le président autrichien peut se sentir honoré. Au cours d'une séance en tête à tête avec M. Sarkozy, il n'a eu droit qu'à deux appels".

"Des guerres déclenchées pour moins que ça"

"Dans le cadre des préparatifs de sa visite d'État au Royaume-Uni, les services diplomatiques de la France et de la Grande-Bretagne ont partagé la même anxiété. Pouvait-on faire confiance au président Sarkozy pour débrancher son téléphone ? Et, si son mobile devait sonner et qu'il décrochait, quelle serait la réaction du Prince Philip ? On a déjà vu des guerres déclenchées pour moins que ça..."

"Ce n'est plus la Cinquième République. C'est Louis Quinze et Madame du Barry"

"Le français est la langue officielle de la diplomatie [...] lorsque les plus hauts diplomates français ont vu le comportement de leur président, ils se sont sentis humiliés [...] En plus de l'impolitesse et la frivolité, le président épuise son équipe par son hyperactivité. Cela pourrait être une qualité à une condition : que cela corresponde à une stratégie. Mais il n'y a pas de stratégie. M. Sarkozy est président depuis deux ans. Nous ne savons toujours pas ce qu'il pense ou ce que sont ses plans [...] Un diplomate français désespéré résume le régime Sarkozy : 'Ce n'est plus la Cinquième République. C'est Louis Quinze et Madame du Barry'".

"Pour les observateurs britanniques, la politique française est paradoxale. Les politiciens peuvent compter sur une tolérance quasi-illimitée de la population pour leur vie privée. Maîtresses, enfants illégitimes, pots de vin, diamants de dictateurs africains : les électeurs ne font que hausser les épaules [...] Le manque d'indignation s'étend aussi aux activités qui nous semblent sérieusement criminelles. La relation entre les aides d'Etat à l'Afrique francophone et les subventions aux partis politiques en est un exemple intéressant. Aussi, après un scandale similaire à celui du Rainbow Warrior, en Grande-bretagne, le gouvernement serait tombé. Mais en France, le principal problème semblait être que les agents secrets se soient fait prendre. Dans les milieux politiques parisiens, il est largement admis que le président Mitterrand a commandité au moins deux meurtres", mais personne ne s'en émeut.

"Nicolas Sarkozy donnera à Jacques Chirac la stature d'un homme d'État"

"Alors que le président Chirac s'est approché de son départ à la retraite, un ancien ambassadeur britannique en France a donné son verdict : 'Il n'a rien fait'. Mais au vu des tendances actuelles, Nicolas Sarkozy donnera à Jacques Chirac la stature d'un homme d'État".

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Kocu, mais pas content!

"Pour les observateurs britanniques, la politique française est paradoxale. Les politiciens peuvent compter sur une tolérance quasi-illimitée de la population pour leur vie privée. Maîtresses"...

Oui, mais les anglais sont médisants car la "rupture" a ce sujet est pourtant là: Notre Ubu a peut-être des maitresses... mais il restera surtout dans les mémoires comme le 1er président cocufié-divorcé!

En ce sens, ça a un peu amorçé un ridicule que l'action du personnage n'a jamais démenti depuis!

je sais pas tout.. mais je le sais!

Alors je suis allé sur Wikipedia et j'ai recherché louis XV, le bien aimé...
et j'ai trouvé ca:

"À la différence de Louis XIV, Louis XV n'a jamais été en contact direct avec la vie politique du pays. Il ne voyait que rarement ses ministres et agissait souvent à l'encontre de leurs attentes, sur la base d'informations émanant d'un réseau secret de diplomates et d'espions qu'il avait constitué. Son désintérêt pour la politique et la succession de ministres aux tendances différentes aboutissent à un affaiblissement de l'influence de la France en Europe qui porte en germe la future Révolution française."

C'est fou les coincidences, le hasard mais rassurons-nous Sarko ne peut scientifiquement etre un clone de Louis XV, c'est scientifique!
Au maximum Sarko est un clown de plus dans notre monarchie republicaine. C'est juste mon avis!
Bon allez je le partage, je suis cool aujourd'hui!

GKEDEJENBE (humour)

UMP.. oupss pardon, PS: Merci pour l'article à propos de Severn Suzuki à l'ONU, magnifique!

:-)

:-)