Sarkozy Parisot Kadhafi IFOP JDD sondage Sarkozy - IFOP pour JDD : un sondage peut en cacher un autre sarkozy ifop pour jdd un sondage peut en cacher un autre

Après un évènement comme le séjour touristique de Kadhafi, il faut un sondage. On se rappelle tous du cas d'école du sondage CSA pour iTELE : Les français ne trouvaient pas "choquante" la petite virée à Malte de Sarkozy, hébergé, nourri et blanchi par un grand industriel français, Bolloré. Circulez, y a plus rien à dire. Après ça, on n'en a plus entendu parler.

sondages parisot sarkozy

Et puis, dans la mesure du possible, le sondage doit avoir été réalisé avant l'évènement, histoire de relativiser son impact négatif sur l'opinion. C'est ce qu'il s'est passé jusqu'à aujourd'hui. Les sondages de popularité de Sarkozy avaient été réalisés avant l'arrivée de Kadhafi.

Mais la nouveauté, c'est le double-sondage... l'IFOP cette semaine a réalisé deux sondages sur la côte de popularité de Sarkozy.

  •  Sondage Ifop-Paris Match, publié le 12 décembre 2007. 1010 sondés. Les interviews ont eu lieu par téléphone au domicile des personnes interrogées du 7 au 8 Décembre 2007. Résultats : Sarkozy 57 satisfaits / 43 insatisfaits, Fillon 52 satisfaits / 48 insatisfaits. Notice ici. Ce sondage a été réalisé avant la venue de Kadhafi et publié au plus fort de la polémique. Il ne décompte pas les indécis. C'est une nouveauté. Surtout que les analyses découlant de ces résultats comparent les résultats avec des sondages précédents décomptant, eux, les indécis. Imaginons qu'il y ait eu 4% d'indécis, les chiffres auraient été 55% satisfaits et 41% insatisfaits.
  • Sondage IFOP pour le JDD, publié le 16 décembre 2007. Enquête du 6 au 14 décembre. 1864 sondés. Résultats : Sarkozy 52 satisfaits / 47 insatisfaits, Fillon 49 satisfaits / 45 insatisfaits. Référence ici. Ce sondage a été réalisé "à cheval" sur la venue de Kadhafi. Ce nouveau sondage prend en compte les indécis. Impossible d'en savoir plus, la notice n'étant pas disponible.

Alors comment analyser ce double-sondage ? A 4 jours d'intervalle, Sarkozy passe de 57% à 52%. 5% des français, ça fait quand même 3 millions de personnes...

  • Est-ce dû au nombre de sondés ? Car visiblement, plus il y a de sondés, plus les chiffres baissent... Tiens d'ailleurs, pourquoi autant de personnes interrogées dans le deuxième sondage ? Je commanderais bien un sondage sur 3000 personnes, on pourrait se cotiser, juste pour voir...
  • Est-ce dû aux dates de l'enquête ? Car visiblement, plus on se rapproche de Noël, plus les chiffres baissent... A moins que finalement (malgré d'autres sondages), le petit séjour de Kadhafi ait fait "bouger les lignes" ?
  • Pourquoi ne pas afficher les marges d'erreur ? Aucune référence nulle part ! On dit généralement que la marge d'erreur se situe entre 2 et 3%, si c'était le cas, nous pourrions dire qu'un des deux sondages se trompe... non ?
  • Ou bien peut-être y a-t-il une corrélation entre l'actionnaire principal de l'institut de sondage et le sujet du sondage ? Parisot (MEDEF) / Sarkozy (France SA).

Les chiffres (aussi) ont un sens, mais peut-être qu'on devrait s'en foutre... puisque toute la presse diffuse ces sondages, sous forme de dépêche, sans se poser la question.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :