Sarkozy pas élu augmenter impôts hausse impôts nouvelles taxes Sarkozy Sarkozy "pas élu pour augmenter les impôts"... mais pour en créer ! sarkozy pas elu augmenter impots en creer liste nouveaux impots taxes 3730

Si Nicolas Sarkozy se targue de ne pas augmenter les impôts, il faut savoir lire entre les mots. S'il est - peut-être - vrai que la fiscalité existante n'augmente pas, il ne faudrait tout de même pas oublier la petite vingtaine de taxes nouvelles instaurées depuis le début de son mandat. Jeux de mots, jeux de Sarko ?

Hausse impôts Sarkozy

Nicolas Sarkozy, profitant d'un détour par l'usine Alstom d'Ornans, a répondu à sa majorité sur la délicate question d'éventuelles augmentations d'impôts : "Je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts, moi (...) Moi, j'ai été élu pour réconcilier la France avec l'entreprise et avec l'usine" a-t-il déclaré. "Je ne veux pas enrichir Monaco, moi. Je ne veux pas enrichir la Suisse, je ne veux pas enrichir l'Autriche. Je veux que les gens viennent dépenser leur argent en France et investir en France", a insisté le chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy n'aurait-il pas la mémoire courte, à l'image de son porte-parole préféré (article à venir) ? Depuis son élection en mai 2007, voici la liste des nouvelles taxes entrées en vigueur :

nouvelles taxes depuis l'élection de Sarkozy Taxe pour le RSA (entre 1 et 2 milliards)
nouveaux impôts Sarkozy Taxe sur les assurances et les mutuelles (1 milliard)
augmentation impôts Sarkozy Taxe sur l'intéressement et la participation (400 millions)
augmentation impôts Sarkozy Taxe sur les stock-options (250 millions)
taxes Sarkozy Franchises médicales (850 millions)
impôts Sarkozy Hausse des cotisations retraite (150 millions)
 Taxe sur la publicité des chaînes privées (incalculable)
 Taxe sur les compagnies pétrolières (150 millions)
 Taxe pour financer la prime à la cuve (100 millions)
 Taxe sur les ordinateurs (50 millions)
 Taxe pour copie privée des disques durs externes et clés USB (167 millions)
 Taxe sur le poisson (80 millions)
 Taxe sur les huiles moteurs (44 € par tonne de lubrifiant)
 Taxe sur les imprimés publicitaires (incalculable)
 Hausse de la redevance télévision (20 millions)
 Contribution exceptionnelle (exceptionnellement reconduite chaque année depuis... 1991) sur les ventes en gros de produits pharmaceutiques (50 millions)
 Taxe sur la téléphonie et internet (80 millions minimum)
 Taxe sur les grosses cylindrées (malus auto annualisé : 160 € par an par auto)
 Chèque transport (pas de plan de financement pour l'instant)

Sans compter les hausses des impôts locaux, en partie liées au désengagement de l'Etat... Le tout payé majoritairement par les consommateurs, les salariés et les malades.

Conclusion ? Nicolas Sarkozy n'a pas menti !

Il n'augmente pas les impôts, c'est vrai... il en crée des nouveaux, nuance. Et ces taxes flambant neuves ne grèvent pas les portefeuilles des contribuables les plus aisés, ceux qui peuvent investir, c'est vrai aussi. Elles concernent plutôt les consommateurs, les malades et les salariés pour la plupart. Ceux dont l'investissement se limite à quelques cases cochées sur une grille de loterie nationale.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

c est son mode de fonctionnement

prendre les gens pour des imbéciles.

Bonjour, Napakatbra ! Je me

Bonjour, Napakatbra !
Je me permets de vous signaler une petite erreur dans votre billet :
la taxe sur les grosses cylindrées, en fait l'annualisation du malus écolo pour les voitures émettant plus de 250g/km de CO2 est de 160€, et non pas de 260...
Entre parenthèses, cette taxe est le retour déguisé en vert de la super-vignette qui frappait toutes les voitures de plus de 16 CV fiscaux, il n'y a pas si longtemps, vous vous rappelez ? Et hier comme aujourd'hui, comme par hasard, quasi-aucun modèle français n'est concerné par cette mesure très protectionniste... ;-)

Oui, on dirait bien, même

Oui, on dirait bien, même si je n'ai pas le temps de vérifier de façon définitive. Je vous fais confiance, et j'ai corrigé.

Merci

Alphonse l'avait prédit

"Il faut taxer les pauvres. Les pauvres n'ont pas beaucoup d'argent, mais ils sont plus nombreux."

Etrangement, cette remarque qui se voulait comme un non-sens chez Alphonse Allais est la base de notre économie.

trop d'impôts tue l'emploi

Quand même, Les impôts touchent aussi les riches, qui partent en grand nombre à l'étranger, et pas conséquent le pays s'appauvrit. Si vous lisez juste le résumé de "Trop d'impôts tue l'emploi" de Béatrix de l'Aulnoit, on a la plus grande émigration depuis la révolution; la matière grise quitte le pays le plus imposé du monde.

En fait il s'agit de

En fait il s'agit de plusieurs centaines de mesures (taxes et impôts) depuis 2007qui frappent directement ou indirectement toutes les couches sociales mais surtout les classes moyennes mais pas la nomenklatura (énarques, financiers...)
Le législateur n'hésite pas à revenir sur des contrats conclus avec les épargnants, les investisseurs. Depuis 4 à 5 ans, il n'y a quasiment plus d'investisseur dans les entreprises et les gros actionnaires et dirigeants qui croyaient réaliser des plus values juteuses en sont de leur poche réalisant soudain que la majorité des capitaux étaient assurés par les petits épargnants des classes moyennes.
Satkozy, le gouvernement etl'UMP sont bien des socialistes.
130 mesures nouvelles ont augmenté les impôts depuis 2010 si ce n'est pas du socialisme confiscatoire,dites moi ce que c'est.
Il est exclu dorénavant de voter pour ces gens là.
Dorénavant je voterai pour la droite puisque pour les diverses gauches il s'agit de spolier ceux qui bossent et font des sacrifices pour se sucrer et sucrer les "copains", les "copains d'abord.